1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Comment évaluer sa capacité d'emprunt
Dernière mise à jour le : 26/10/2018

Milles Studio/Shutterstock / Milles Studio

Avant de vous accorder un prêt, la banque va déterminer votre taux d'endettement, c'est-à-dire votre capacité de remboursement. Plus ce taux est faible, plus vous pourrez emprunter.

La notion de taux d'endettement

Habituellement, les établissements financiers ne vous accordent pas de crédit si votre taux d'endettement dépasse 33 %. C'est-à-dire si vous consacrez plus d'un tiers de vos revenus à rembourser vos emprunts. Au-delà de ce niveau, les risques de défaut sont jugés trop élevés d'un point de vue statistique.

Votre taux d'endettement se calcule ainsi: Taux d'endettement = remboursements actuels d'emprunts / revenus nets x 100

Malgré tout, nombre d'établissements peuvent dépasser cette limite. Cela dépend de leur politique et surtout de votre profil en tant qu'emprunteur. Pour un ménage présentant un «reste à vivre» élevé, la banque pourra accepter un taux d'endettement supérieur à 33 %. A l'inverse, certains emprunteurs avec des revenus plus modestes ou moins réguliers ne pourront pas dépasser le seuil de 30 %.

Votre budget prévisionnel et le «reste à vivre»

Votre budget prévisionnel se présente sous la forme de deux colonnes.

Dans la première, vous reportez vos revenus annuels considérés comme sûrs: salaire, primes récurrentes, 13ème mois, pensions alimentaires obtenues par décision de justice, dividendes de placements financiers...

Dans la seconde, vous reportez toutes vos dépenses annuelles vues comme certaines: électricité, téléphone, carburant, paiement de pensions alimentaires ayant fait l'objet d'une décision de justice, impôts, remboursements de crédits en cours et à souscrire...

Si la différence est positive, ce solde est appelé «reste à vivre». Cet élément sera pris en compte par la banque pour ajuster, le cas échéant, votre taux d'endettement maximum.

A savoir

D'une manière générale, plus vos apports personnels sont importants, plus les banques se montrent «généreuses» (taux réduit et/ou taux d'endettement supérieur).

Le «scoring», un outil incontournable pour les banques

Le «scoring» est un outil utilisé par les banques servant à évaluer la fiabilité de l'emprunteur et sa solvabilité en fonction de plusieurs critères. La banque se base sur des données statistiques recueillies sur un échantillon de clients. Le «scoring» se présente sous la forme d'une note. Si votre note est bonne, votre taux d'endettement maximum peut être ajusté par votre banque.

De la capacité de remboursement à la capacité d'emprunt

En inversant la formule du taux d'endettement et en appliquant le taux maximal d'endettement obtenu auprès de votre banque, vous calculez votre capacité de remboursement, c'est-à-dire la mensualité (capital, intérêts et assurance) maximale disponible pour rembourser un nouvel emprunt.

Capacité de remboursement disponible = revenus nets × taux d'endettement - remboursements actuels d'emprunts

 En partant de la capacité de remboursement mensuelle disponible pour votre projet, il est possible de calculer la capacité d'emprunt en fonction d'une durée de remboursement donnée et des taux d'intérêts pratiqués. Ces données vous sont fournies par votre banque et dépendent de la politique de taux qu'elle applique.

Le taux d'endettement conditionne votre capacité d'emprunte auprès d'une banque. La limite habituelle des 33 % peut être ajustée en fonction de votre «reste à vivre» et de votre apport personnel.

Calculez les mensualités de votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer