Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance-vie: les huit conseils pour bien gérer votre contrat
Dernière mise à jour le : 28/02/2022

L’assurance-vie, le placement préféré des Français, est en constante évolution. Avec un rendement net après inflation désormais négatif, les fonds en euros perdent du terrain au profit des fonds en unités de compte, pourtant soumis aux risques de fluctuation des marchés financiers. Pour optimiser vos performances, pensez à gérer régulièrement votre contrat d’assurance-vie en respectant quelques règles de bonne conduite.

Sommaire:

  • Assurance-vie: actualiser votre profil d’investisseur
  • Assurance-vie: adapter vos investissements à votre sensibilité au risque
  • Assurance-vie: changer votre mode de gestion
  • Unités de compte en assurance-vie: s’adapter aux marchés financiers
  • Assurance-vie: se constituer un capital dans la durée
  • Assurance-vie en unités de compte: sécuriser ses plus-values et limiter ses pertes
  • Assurance-vie: suivre les évolutions de votre contrat
  • Assurance-vie: pensez à souscrire plusieurs contrats
  • En savoir plus:

Assurance-vie: actualiser votre profil d’investisseur

Tout au long de votre vie, votre situation patrimoniale et vos objectifs financiers évoluent. C’est pourquoi il est indispensable de faire le point régulièrement sur l’organisation de votre contrat d’assurance-vie . La meilleure manière de procéder, et donc la première action à mener, consiste à mettre à jour votre profil d’investisseur. Par ailleurs, pensez à planifier, dans la durée, la gestion de vos placements tout en suivant les préconisations générales de votre assureur.

Avec l’âge, la répartition entre les fonds en euros (sans risque de perte en capital) et les fonds en unités de compte (plus risqués, car soumis aux aléas des marchés financiers) est susceptible de changer. Parmi les supports des unités de compte, il est indispensable de procéder à des arbitrages réguliers en tenant compte de leur niveau de risque. Selon votre âge et votre horizon de placement, pensez à vérifier l’adéquation avec votre profil de risque des fonds dans lesquels vous investissez. Pour cela, la “fiche produit” de chaque support, généralement présentée sur le site Internet de votre assureur, est riche d’enseignements.

À savoir

Plus vous avancez en âge, plus la part risquée de vos investissements est censée diminuer. En effet, un horizon d’investissement réduit ne permet pas de lisser correctement un creux important observé sur les marchés financiers.

Assurance-vie: adapter vos investissements à votre sensibilité au risque

Les unités de compte de votre contrat d’assurance-vie présentent un niveau de risque plus ou moins important. Par exemple, un fonds spécialisé dans les Petites et Moyennes Entreprises (PME) affiche un profil de risque différent d’un support orienté sur les très grandes capitalisations. Par ailleurs, les risques inhérents à un fonds spécialisé dans les biotechnologies sont incomparables à ceux d’un fonds ciblant les grandes sociétés pharmaceutiques mondiales. De la même manière que pour la répartition de vos investissements entre fonds en euros et fonds en unités de compte, il est recommandé de faire régulièrement le point sur la nature des supports choisis. L’examen attentif de la composition de votre portefeuille et de ses performances doit vous aider à procéder à certains choix en réduisant, ou en augmentant, la part d’investissements risqués.

Assurance-vie: changer votre mode de gestion

Il convient également de rester dynamique dans votre mode de gestion. Si vous n’avez plus suffisamment de temps à consacrer à la gestion libre de votre contrat d’assurance-vie, il est recommandé d’ opter pour une gestion pilotée . Dès lors, vous confiez à une société de gestion spécialisée le suivi de votre investissement et la réalisation des arbitrages de votre contrat. La plupart des assureurs proposent désormais cette option pour accompagner au mieux les investisseurs dans la gestion dynamique de leurs placements. Vous pouvez aussi (re)prendre en main la gestion de vos unités de compte même si vous l’aviez préalablement confiée. En effet, il est souvent possible de demander à votre assureur de (re)passer votre contrat en gestion libre.

À noter

Lorsque vous avez investi dans des supports risqués, vous ne pouvez pas vous permettre de négliger la gestion régulière de votre contrat d’assurance-vie, même pour une courte période. Le potentiel de performance de votre épargne et la sécurisation de vos plus-values en dépendent.

Unités de compte en assurance-vie: s’adapter aux marchés financiers

Lorsque vous investissez dans des unités de compte en assurance-vie, vous investissez sur les marchés financiers. Ces derniers réagissent et évoluent en fonction de très nombreux facteurs appelés “des fondamentaux”. Où en sommes-nous dans le cycle économique? Quelle est l’évolution à venir des pratiques monétaires, au centre des enjeux depuis la grande crise de 2008? Quelle est la psychologie des investisseurs? Existe-t-il des risques politiques? Les marchés ont globalement chuté, faut-il en profiter et accroître la part de ses unités de compte dans l’espoir d’un rapide rebond? Une multitude de questions est susceptible d’envahir les investisseurs présents sur le marché des actions, des obligations ou autres trackers.

Au-delà de ces questions macro-économiques, d’autres facteurs micro-économiques peuvent compléter votre réflexion lorsqu’il s’agit de cibler des secteurs d’activité spécifiques. Est-il judicieux de placer votre argent dans un fonds spécialisé dans le parapétrolier où les dépenses d’investissement semblent repartir? Au contraire, est-il opportun de bouder les énergies fossiles au profit de ressources renouvelables? Que faut-il penser de l’avenir en matière de Big Data, de l’Intelligence Artificielle (IA) ou encore du métavers? Pour la gestion de vos unités de compte comme pour celle de votre Plan d’Épargne en Actions (PEA) ou de votre Compte-Titres Ordinaire (CTO), il est recommandé d’agir selon vos convictions. Elles vous incitent à augmenter (ou à réduire) votre exposition aux marchés financiers et donc à certains supports en unités de compte dont les performances ne sont jamais garanties.

À noter

Vous pouvez investir dans des fonds diversifiés mêlant actions, obligations et immobilier, par exemple. Quand votre assureur propose ce type d’unités de compte, la diversification permet de mutualiser les risques. Ce peut être un élément central d’une gestion optimisée de votre contrat d’assurance-vie.

Assurance-vie: se constituer un capital dans la durée

Vous pouvez associer à votre contrat d’assurance-vie des versements programmés à intervalle régulier (mois, trimestre, semestre, année). Les montants versés peuvent évoluer à tout moment, en fonction de votre situation financière et vos virements peuvent être interrompus quand vous le souhaitez. Apporter régulièrement de nouvelles liquidités à votre contrat d’assurance-vie permet d’investir de façon continuelle, y compris dans les périodes de creux de marché. Cela peut procurer des perspectives intéressantes pour les futures plus-values. Par ailleurs, cela permet de faire croître régulièrement votre patrimoine financier avec un effort d’épargne adapté à votre situation.

Assurance-vie en unités de compte: sécuriser ses plus-values et limiter ses pertes

Dans le cadre de la gestion libre de votre contrat d’assurance-vie, les assureurs proposent des outils pour sécuriser ses plus-values. Il s’agit alors de fixer les règles de gestion et de programmer à l’avance certains des arbitrages. Par exemple, si un support atteint un objectif de gains préalablement fixé, alors les plus-values enregistrées seront automatiquement transférées vers un support considéré comme moins risqué. On parle alors de “concrétisation” de votre plus-value.

Les moins-values peuvent être gérées de la même manière. Dans ce cas, il s’agit de programmer le fait de “couper” la position prise sur un support en unités de compte lorsque vous perdez un pourcentage défini de votre investissement de départ. Vous fixez ici un “stop” pour limiter vos pertes financières. Votre position perdante est automatiquement transférée vers un support considéré comme moins risqué.

Assurance-vie: suivre les évolutions de votre contrat

L’assurance-vie fait l’objet d’une forte concurrence entre assureurs. Ces derniers rivalisent de créativité pour retenir les investisseurs et en attirer de nouveaux. Ils communiquent régulièrement auprès des souscripteurs sur de nouveaux outils de gestion innovants ou sur la surperformance d’un de leur fonds en euros. Restez vigilants et informez-vous pour profiter des nouvelles unités de comptes intégrées à votre contrat (des thématiques d’investissement inédites, des outils d’aide à la décision, de nouveaux supports comme les trackers ou les titres vifs…).

Assurance-vie: pensez à souscrire plusieurs contrats

Il est parfois recommandé de souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie. Il est alors possible de le faire chez plusieurs assureurs ou de rester chez le même pour plus de simplicité et pour éviter d’utiliser deux plateformes de gestion Internet différentes. Souscrire plusieurs contrats vous permet d’assigner un objectif de gestion à chaque contrat. Un contrat peut être géré de manière dynamique et risqué, avec un horizon de placement lointain, pour bénéficier, par exemple, de revenus complémentaires à la retraite. Un autre contrat peut être géré de manière plus conservatrice pour disposer d’une épargne de précaution disponible à court terme en cas de besoin. Par ailleurs, disposer de plusieurs contrats vous permet également de désigner un bénéficiaire spécifique à chaque contrat . Une clause à ne jamais négliger pour votre contrat d’assurance-vie.

En savoir plus:

Assurance-vie: définir et actualiser votre profil d’investisseur

Assurance-vie: comprendre les fiches produits pour investir efficacement

Annonces immobilières