Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance-vie: les fonds en euros à la peine
Dernière mise à jour le : 14/06/2022

Le rendement des fonds en euros s’érode un peu plus chaque année. crédit photo : Borysevych.com/Shutterstock / Borysevych.com

Le rendement des fonds en euros s’érode un peu plus chaque année. crédit photo : Borysevych.com/Shutterstock / Borysevych.com

Les fonds en euros de l’assurance-vie sont plébiscités car ils sont sécurisés. Les établissements financiers sont obligés de garantir les sommes investies sur ces supports. Et les investisseurs ne s’exposent à aucun risque de perte. Hélas, leur rendement chute régulièrement depuis vingt ans et il peine désormais à compenser l’inflation.

Sommaire:

  • Fonds en euros: un placement sécurisé, sans risque
  • Le rendement des fonds en euros en chute libre

Fonds en euros: un placement sécurisé, sans risque

Les fonds en euros offrent une très grande sécurité car l’épargne que vous y placez est investie sur des placements peu risqués peu sensibles aux aléas des marchés financiers. Ces fonds sont généralement investis en obligations à hauteur de 60 à 80 %, le solde étant investi en actions, immobilier et produits dérivés.

Malgré cette diversification, les établissements ont l’obligation de garantir les sommes placées car les fonds en euros sont à capital garanti. Ainsi, quelle que soit la date à laquelle vous décidez de récupérer votre mise, vous êtes certain de ne subir aucune perte en capital (à l’exception des frais prélevés par l’assureur). Mieux, les gains générés par les fonds en euros vous restent acquis définitivement. Ils sont capitalisés chaque année pour produire à leur tour des intérêts.

Fonds en euros: la sécurité avant tout

Les Français privilégient les placements sécurisés pour investir leurs économies. Investisseurs prudents, ils misent peu sur les actifs risqués type actions, délaissent la Bourse et craignent les marchés financiers. Ils préfèrent majoritairement les produits d’épargne liquide à capital garanti, même si leur rémunération actuelle est au plus bas. Car il s’agit avant tout de se constituer une épargne de précaution récupérable à tout moment pour faire face aux imprévus. Au premier trimestre 2022, la part des unités de compte représente 40% des cotisations depuis le début de l’année, selon France Assureurs (ex Fédération Française de l’Assurance FFA).

Le rendement des fonds en euros en chute libre

Le rendement moyen des fonds en euros de l’assurance-vie s’érode un peu plus chaque année. Alors qu’il dépassait 5 % au début des années 2000, nets de frais de gestion et bruts de prélèvements fiscaux et sociaux, il est tombé à 1,4 % en 2019 et à 1,30 % en 2020. Soit une performance de 0.91 % après impôts (prélèvement forfaitaire unique de 30 % englobant l’impôt et les prélèvements sociaux). Ce niveau de rémunération suffit à peine à compenser l’inflation, qui s’est établie à 0,5 % en 2020. En 2021, le taux de rendement des fonds euros s’est maintenu au même niveau que l’an passé, ce qui a plutôt constitué une bonne surprise. Mais l’inflation augmente désormais fortement: +4,5% en mars 2022, selon l’INSEE.

Les fonds en euros de l’assurance-vie ne suffisent donc plus à maintenir le pouvoir d’achat de votre épargne. Certains établissements parviennent encore à offrir un rendement proche de 2 % à leurs assurés, voire plus, notamment en limitant leurs frais. Ils sont toutefois de moins en moins nombreux car la politique des banques centrales aboutit à réduire toujours plus les taux obligataires. Difficulté supplémentaire: la réglementation s’est durcie depuis quelques années et les établissements ne peuvent plus piocher à loisir dans leurs réserves pour doper artificiellement le rendement de leurs fonds en euros.

A savoir

Les établissements incitent de plus en plus les investisseurs à placer leurs économies dans les supports en unités de compte (UC) de leur assurance-vie, potentiellement plus rémunérateurs que les fonds en euros mais aussi plus risqués. Certaines d’entre elles imposent désormais de placer des sommes sur des UC pour avoir accès au fonds en euros. Résultat, la proportion de collecte des UC progresse depuis deux ans. En 2021, ils ont représentés 39% des dépôts. Les cotisations se montent, pour les unités de compte, à 5,6 milliards d’euros sur le premier trimestre de l’année 2022.

Annonces immobilières