1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le séminaire du gouvernement, « ce truc le plus ch... et le plus mal préparé au monde ! »
Le Point04/09/2019 à 11:57

Comme un remake de la rentrée des classes, le gouvernement se réunit en séminaire, ce mercredi à 10 heures, à l'Élysée, en guise d'école et face au chef de l'État dans le rôle du professeur. Un rendez-vous devenu traditionnel, mais dont certains participants remettent en cause jusqu'à l'utilité.Parmi les 37 ministres, secrétaires d'État et hauts commissaires réunis autour d'Emmanuel Macron, deux nouvelles têtes : Jean-Paul Delevoye aux Retraites et Jean-Baptiste Djebbari aux Transports. Objectif : définir « les enjeux et la méthode de travail » de l'exécutif, fait savoir Matignon.Lire aussi Réforme des retraites : reculer pour mieux sauter« Fayots »« On veut mettre le paquet sur la concertation », et charge donc à chaque membre du gouvernement de le répercuter dans son champ, confirme un conseiller gouvernemental. Un ministre abonde : « Là où il y avait plus de verticalité, on veut mettre plus d'humanité. »Le rendez-vous n'est toutefois pas du goût de tout le monde au sein de l'exécutif. « Il y a un côté théâtre ! À chaque fois, il y a des fayots qui lèvent la main pour se faire bien voir du président », fait valoir une ministre de premier plan citée par Europe 1. « Nous sommes trop nombreux autour de la table pour que ce soit réellement efficace », renchérit un autre membre important du gouvernement.Lire aussi La popularité de Macron reste stable, Philippe est en baisse« Là, il n'y a ni...

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 7LM
    04 septembre13:37

    Dans les dents de la mer , une fois amputé de ses jambes , le salarié pouvait nager plus vite ! Il y était presque !!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer