Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La RD Congo renoue avec le FMI
information fournie par Le Point06/06/2019 à 12:50

C'est une première depuis 2015. Ces deux dernières semaines, le Fonds monétaire international (FMI) a passé en revue l'économie de la République démocratique du Congo (RDC). Et ce, deux mois après la rencontre à Washington entre le nouveau président congolais, Félix Tshisekedi, et la patronne du Fonds, Christine Lagarde.« La croissance économique en 2018 s'est élevée à 5,8 %, tirée en grande partie par le secteur minier, qui a eu une croissance de 7 %, alors que le secteur non minier n'a connu qu'une croissance de 1,7 % », résume Philippe Egoumé, représentant résident du FMI, interrogé mercredi par deux médias, dont l'AFP. « Le secteur minier ne représente que 25 % de l'économie, note-t-il. La plus grande partie des Congolais n'a pas vu les fruits de cette croissance. » Le FMI prévoit un ralentissement de croissance en 2019 à 4,3 %, « car le secteur minier ne va pas croître. Dans le secteur non minier, nous projetons un doublement de croissance ».Une croissance « pas assez inclusive »« La situation des finances publiques est relativement saine », a poursuivi le représentant du FMI, citant « un léger déficit de 0,1 % du PIB », une inflation réduite « de 54 % à fin 2017 à 7,2 % fin 2018 », un taux de change relativement stable (à 1 650 francs congolais pour 1 dollar) et un ratio dette/PIB relativement faible. « Nous leur avons dit que c'est un acquis à maintenir », ajoute-t-il, avant...

0 commentaire