1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Information judiciaire dans le dossier ultra-droite
Reuters10/11/2018 à 11:56

INFORMATION JUDICIAIRE DANS LE DOSSIER ULTRA-DROITE

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire après les interpellations survenues dans la mouvance d'ultra-droite de suspects soupçonnés d'avoir préparé une action violente contre Emmanuel Macron, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

L'enquête porte sur les chefs d'association de malfaiteurs criminelle terroriste et détention non autorisée d'armes de catégorie B en relation avec une entreprise terroriste, précise-t-on de même source.

Quatre hommes interpellés mardi en Moselle - où le chef de l'Etat s'est rendu cette semaine dans le cadre de sa tournée "mémorielle" pour le centenaire de l'armistice de 1918 - ont été déférés au parquet samedi à l'issue de leur garde à vue.

Le parquet a requis leur placement en détention provisoire et ils vont être présentés à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen, indique-t-on de même source.

Au total, six personnes âgées de 22 à 62 ans avaient été interpellées mardi dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, visant un projet d'action violente encore à ce stade "imprécis et mal défini" selon une source proche de l'enquête.

Une première garde à vue, celle d'un homme interpellé mardi en Ille-et-Vilaine, a été levée dans la soirée de jeudi et une deuxième, celle d'une femme arrêtée dans l'Isère, a été levée vendredi.

(Emmanuel Jarry, édité par Myriam Rivet)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer