1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

François Berléand dit « stop aux Gilets jaunes »
Le Point11/02/2019 à 09:25

L'acteur estime notamment que les gestes du gouvernement auraient dû suffire à apaiser le mouvement.  (crédit : FRANCK FIFE)

« Au bout d'un moment, ça va... » Excédé, François Berléand ne cache plus sa lassitude vis-à-vis du mouvement des Gilets jaunes après maintenant treize semaines de mobilisation. Au micro de RTL le 9 février, jour d'acte XIII, le comédien s'est agacé quand est venu sur la table l'inévitable sujet des Gilets jaunes. « Tout se mélange, c'est du grand n'importe quoi », annonce-t-il en prenant la défense du gouvernement et des annonces du chef de l'État en décembre dernier pour apaiser le mouvement.

Conscient que les personnalités sont rares à s'exprimer aussi vertement sur le sujet, François Berléand ne mâche plus ses mots. « Depuis le début, ils me font chier les Gilets jaunes ! » s'emporte-t-il avant de tempérer : « Au début, on est solidaire, on signe... Mais au bout d'un moment, ça va... » Compréhensif par courtoisie sur les ronds-points de la première heure, François Berléand perdra patience après un embouteillage provoqué en Gironde par une vingtaine de Gilets jaunes.

« Il y a des gens qui pensent comme moi »

« Il y a une liberté de circuler, une liberté de travailler, estime l'acteur. Pourquoi bafouer ça ? Les Gilets jaunes n'ont pas conscience qu'il y a des gens qui travaillent, que ça coûte de l'argent, que les manifestations qui ont dégénéré à Paris, ce sont les assurances qui vont payer,...

Lire la suite sur Le Point.fr

22 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rillouto
    11 février19:31

    et si on disait stop aux subventions pour le cinema ? il est bankable berleand ? tu penses ... il n'a meme jamais joué un 1er role ... LOL .... le cinema français subventionné .... des fonctionnaires quoi .... il y a tant d'economies a faire,mais tellement plus simple de les faire sur les petits et les nantis .... ce parisianisme devient infecte ..... le pauvre françois, il n'a pas pu aller au theatre ... LE PAUVRE !!!!! il n'a pas pu gagner de l'argent en s'amusant .... pauvre type ...

    Signaler un abus

  • 2mains
    11 février14:23

    Ces radicaux sont des "on en veut toujours plus" ,ils n'ont pas compris qu'ils n'auront rien de plus et que la seule chose qu'ils vont obtenir c'est quelques dizaines de milliers de chomeurs en plus , il est vrai que le chomage n'est pas leur probleme , seule leur situation compte ! Quand on voit que ces GJ ont pour leader un denommé e drouet , c'est à mourir de rire , la cervelle dans les chaussures il decide et les moutons suivent !

    Signaler un abus

  • homlib
    11 février14:00

    C'est Macron le responsable : il entend pourrir le mouvement par les provocations violentes. La police est responsable de laisser faire des casseurs, aux ordres. Macron n' aucune intention de satisfaire les revendications, il s'asseoit dessus et mène sa campagne pour les européennes.

    Signaler un abus

  • M2310631
    11 février11:31

    Merci Francois à la fois pour être un être plein de bienveillance et plein de bon sens. Ce n'est pas parce que certains ont la jaunisse que la France doit les supporter plus longtemps. Un restaurant pillé brûlé à Toulouse, 12 personnes au chômage, Pourquoi ? On voudrait interdire les armes dissuasives aux CRS ? Pourquoi ? Les fous furieux doivent se calmer.

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février10:51

    m924, a.rosa et quelques autres dépêchez vous vous allez manquer le bus pour aller applaudir votre renard favori ... croaaa, croaaa

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer