1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Flamanville: L'ASN veut des réparations avant la mise en service
Reuters20/06/2019 à 09:32

FLAMANVILLE: L'ASN VEUT DES RÉPARATIONS AVANT LA MISE EN SERVICE

PARIS (Reuters) - L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a dit jeudi considérer que la réparation des soudures qu'elle réclame à EDF sur l'EPR de Flamanville (Manche) devrait se faire avant la mise en service du réacteur qui pourrait, selon l'électricien, accuser de nouveaux retards.

L'ASN a estimé mercredi qu'EDF devrait réparer les huit soudures de traversée de l'EPR de Flamanville.

"Le report des opérations de réparation après la mise en service du réacteur soulèverait plusieurs difficultés, notamment au regard de la justification de la sûreté du réacteur durant la période transitoire", souligne l'ASN dans un communiqué.

EDF, détenu à 83,7% par l'Etat, a dit de son côté jeudi analyser actuellement les conséquences de cette décision sur le planning et le coût de l'EPR de Flamanville, précisant qu'il ferait dans les prochaines semaines un point précis sur la suite du projet.

Jean-Bernard Lévy, PDG de l'électricien, a estimé mardi que la reprise de certaines soudures de l'EPR de Flamanville pourrait se traduire par de nouveaux retards dans la mise en service du réacteur.

En juillet 2018, EDF avait annoncé qu'il devait réparer certaines soudures de l'EPR, ce qui a alourdi la facture du projet de 400 millions d'euros supplémentaires, à 10,9 milliards d'euros, et retardé sa mise en service de près d'un an.

Selon le dernier calendrier en date fourni par EDF en juillet 2018 et confirmé en début de l'année, le chargement du combustible du réacteur est prévu au quatrième trimestre 2019 tandis que son raccordement au réseau et son fonctionnement à pleine puissance (1.650 mégawatts) doivent intervenir aux premier et deuxième trimestres de 2020 respectivement.

(Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • berghof
    20 juin10:15

    C'est à peine croyable. On n'est plus capable dans ce pays de faire des soudures. Comment marchent les centrales en service ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer