Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EXCLUSIF. Benjamin Griveaux et les « abrutis »
Le Point18/07/2019 à 07:56

Les municipales parisiennes, « c'est pas la cantonale de Vesoul ! Vous croyez quoi, qu'on tricote ? » Il y a quelques semaines, Benjamin Griveaux exposait en privé les dessous de la bataille. L'épreuve de la désignation par LREM semblait une formalité et l'assentiment d'Emmanuel Macron acquis : « Je sais exactement ce que l'on va faire et sur quel calendrier, mais ça, c'est entre le président et moi. [...] Tout cela est très réfléchi depuis le début. [...] Qui tient Bournazel [élu parisien, membre d'Agir, candidat pour 2020] par les c... depuis le début, si ce n'est moi ? Pourquoi est-ce qu'on fait entrer [Franck] Riester [Agir] au gouvernement ? Pour tenir les mecs d'Agir, tout cela n'est pas le fruit du hasard ! »Lire aussi « Benjamin Griveaux aurait beaucoup à apprendre de Vesoul »Si c'est le cas, pourquoi le président a-t-il semblé encourager le candidat Cédric Villani  ? « Emmanuel [Macron] m'envoie des SMS en disant : Cédric n'a pas compris ce que je lui ai dit. » De toute façon, « Cédric, il n'a pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature. Il ne verra pas venir les balles, il va se faire désosser ! » Tâche que la commission d'investiture de LREM semble avoir déjà accomplie en toute indépendance, bien sûr.Lire aussi Municipales : Griveaux, le Wauquiez de La République en marcheChaque jour « un abruti »Inquiet de la floraison de candidats à l'investiture, le député de Paris s'est aussi...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer