1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ebola en RDC : pourquoi l'état d'urgence mondiale a été décrété
Le Point18/07/2019 à 15:09

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'heure est grave à propos de l'épidémie d'Ebola en RD Congo. Pourtant, sur le terrain, malgré l'annonce de l'état d'urgence mondiale décrété par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'heure est au statu quo. Concrètement, la décision de l'OMS n'a aucun impact à Goma (Est) où les deux postes-frontières avec le Rwanda sont ouverts jeudi matin et aussi fréquentés que d'habitude, a constaté un correspondant de l'AFP. Lavage des mains à l'eau chlorée et prise de température : les mesures de prévention sont les mêmes que depuis le début de l'épidémie le 1er août dernier.Lire aussi Épidémie d'Ebola : une « urgence » sanitaire mondiale pour l'OMSLire aussi Awa Marie Coll-Seck : « Les maladies qui affectent l'Afrique touchent aussi les autres continents »Lire aussi Thriller : le jour où Ebola débarquera à Paris...Priorité aux « contacts » des maladesÀ Butembo, épicentre de l'épidémie situé à 250 kilomètres au nord de Goma, les autorités ont surtout le souci de retrouver les « contacts » des malades pour les vacciner et éviter la propagation du virus, a constaté un autre correspondant de l'AFP. Ces derniers jours, le virus a encore tué dix personnes dans la province du Nord-Kivu, ce qui porte le bilan total à 1 698 décès depuis la déclaration de l'épidémie le 1er août 2018, selon le dernier bulletin du ministère de la Santé. Parmi eux, 41 agents de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer