1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Revenus fonciers: quelles charges sont déductibles?
Dernière mise à jour le : 08/03/2019

Denphumi/Shutterstock / Denphumi

Dans le cadre d'une imposition de vos revenus locatifs au régime réel, en tant que propriétaire-bailleur vous pouvez déduire certaines dépenses de vos revenus fonciers. Celles-ci doivent répondre à des caractéristiques définies par l'administration fiscale.

Pour être déductible des revenus fonciers, une dépense doit être liée à un bien immobilier faisant l'objet d'un bail de location. La charge déduite doit impérativement avoir été réglée l'année où elle est déduite de la déclaration fiscale. Pour chaque dépense, un justificatif peut être demandé.

Les frais de gestion

Les éventuels frais de gérance du bien (rémunération versée à une agence, par exemple) et ceux liés à une procédure litigieuse avec le locataire ou un tiers sont déductibles. Ils regroupent également les rémunérations des concierges. Pour les frais de correspondance, de déplacement ou de téléphone, une seule déduction forfaitaire de 20 € peut être accordée pour chaque bien immobilier.

Les primes d'assurance

Les primes d'assurance associée au bien loué peuvent être déduites des montants déclarés. Il s'agit, par exemple, de l'assurance multirisque habitation du propriétaire. C'est aussi le cas des sommes versées pour souscrire une Garantie Loyer Impayée (GLI) visant à couvrir une éventuelle défaillance du locataire.

Les dépenses d'entretien et de réparation

Les travaux visant à maintenir ou à remettre un bien en bon état sans en modifier l'agencement ou l'équipement sont déductibles des revenus fonciers. Il en est de même pour les dépenses d'amélioration dans un local d'habitation si elles portent sur un élément nouveau (salle d'eau, cuisine intégrée...). En revanche, les travaux d'agrandissement ou de reconstruction sont exclus du dispositif.

Les dépenses acquittées pour le compte du locataire

Certaines dépenses d'entretien sont normalement à la charge du locataire. Cependant, il est possible de les déduire de vos revenus fonciers déclarés à l'administration fiscale si vous n'avez pas pu obtenir leur remboursement par le locataire défaillant au 31 décembre de l'année de son départ.

Les provisions pour charges de copropriété

Quel que soit leur objet, les provisions pour charges de copropriété sont intégralement déductibles l'année de leur versement au syndic. L'année suivante, une régularisation est parfois opérée. Dans ce cas, la part apparue comme non-déductible dans l'arrêté des comptes de la copropriété devra être réintégrée dans la nouvelle déclaration de revenus fonciers.

Les taxes

Certaines taxes payées par le propriétaire d'un bien immobilier peuvent être déduites des revenus fonciers, mais ce n'est pas le cas de toutes. Ainsi, la taxe foncière, la taxe spéciale d'équipement, la taxe annuelle sur les surfaces de stationnement ou encore la taxe annuelle sur les bureaux en Île-de-France sont déductibles. En revanche, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et la taxe d'aménagement ne le sont pas.

Les intérêts d'emprunts

Les intérêts des prêts contractés pour l'acquisition, la construction, la réparation, l'amélioration ou la conservation d'un bien loué peuvent aussi être déduits. Par ailleurs, les frais liés à ces emprunts comme les agios ou la constitution de dossier, par exemple, sont également concernés.

Les dépenses d'un bien immobilier non loué

Vous pouvez déduire de vos revenus fonciers les dépenses réalisées pour un logement encore vacant s'il est destiné à être loué dans un avenir proche. Par exemple, après le départ d'un locataire, vous pouvez réaliser des travaux et déduire les factures. Un bail doit toutefois être de nouveau signé dans les semaines qui suivent.

En tant que propriétaire-bailleur, il est essentiel de tenir une stricte comptabilité de l'ensemble de vos dépenses. En effet, la rentabilité nette de vos investissements locatifs en dépend.

Calculez le montant votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer