Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Comment évolue le cours d’une obligation?
Dernière mise à jour le : 15/06/2020

crédit photo : Khakimullin Aleksandr/Shutterstock / Khakimullin Aleksandr

crédit photo : Khakimullin Aleksandr/Shutterstock / Khakimullin Aleksandr

Il existe deux grands types d’obligations : à taux fixe ou à taux variable. Selon leurs caractéristiques, leur cours réagira différemment aux variations des taux d’intérêt sur les marchés financiers.

Obligation à taux fixe: la hausse des taux pèse sur le cours

Le cours des obligations à taux fixe évolue en sens inverse des taux d’intérêt du marché obligataire. Si les taux proposés par les nouvelles obligations émises en Bourse sont plus élevés, la demande pour les anciennes diminue. En effet, le cours d’une obligation va baisser jusqu’à ce que le rendement soit aussi élevé que celui des nouveaux emprunts équivalents. A l’inverse, le cours monte si les taux baissent.

Prenons le cas d’une obligation A à taux fixe de 5 % dont le cours est de 1.000 €. Elle distribue chaque année un coupon de 50 €. Une nouvelle obligation B de 1.000 € est émise au taux de 10 % pour une échéance identique. Dès lors, le cours de l’obligation A baisse jusqu’à que son rendement soit équivalent. Dans cet exemple, il recule jusqu’à 500 €. A ce niveau, le coupon de 50 € procure bien un rendement de 10 %.

A savoir

Plus une obligation à taux fixe est proche de sa date de remboursement, moins elle est sensible aux variations des taux d’intérêt.

Obligation à taux variable: le cours est préservé

Les obligations à taux variable offrent une rémunération évoluant en fonction des taux pratiqués sur le marché. Ainsi, l’émetteur de l’obligation doit choisir une référence (par exemple, le taux moyen du marché obligataire) sur laquelle il indexe le taux de l’obligation.

Prenons le cas d’une obligation de 1.000 € dont le taux est égal au Taux moyen du Marché Obligataire (TMO) majoré de + 1 %. Si le TMO est de 5 %, le rendement est de 6 % et le coupon de 60 €. Si le TMO monte à 6 %, le rendement est de 7 % et le coupon de 70 €.

Ainsi, les obligations à taux variable permettent de préserver le capital. En contrepartie, il existe une incertitude sur le rendement. En effet, il recule en cas de baisse des taux d’intérêt.

Le risque de non remboursement

Le rendement offert sur une obligation est fortement dépendant de la solvabilité de l’émetteur (l’Etat emprunteur). Ainsi, le cours d’une obligation a tendance à chuter si les investisseurs ont un doute sur le remboursement de l’obligation. Ils réclament un rendement plus élevé en raison de la hausse du risque.

Acheter des obligations pour diversifier un portefeuille financier constitue une stratégie louable. Ce marché est toutefois complexe. Dès lors, il peut être intéressant de se tourner vers les fonds obligataires.

Annonces immobilières