1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas de lancement du Libra sans que les régulateurs soient sereins, dit Coeuré
Reuters18/07/2019 à 16:51

PAS DE LANCEMENT DU LIBRA SANS QUE LES RÉGULATEURS SOIENT SEREINS, DIT COEURÉ

par Leigh Thomas et Francesco Canepa

CHANTILLY, Oise (Reuters) - Les régulateurs internationaux ne laisseront pas le lancement du projet Libra, le projet de cryptomonnaie stable de Facebook, se faire tant que leurs inquiétudes, portant aussi bien sur le risque de blanchiment que sur la stabilité financière, n'auront pas été dissipées et cela pourrait nécessiter une "discussion prolongée", a dit Benoît Coeuré, responsable du groupe de travail ad hoc du G7, à Reuters.

Le géant américain a dévoilé en juin son projet de monnaie numérique "Libra" qui doit être lancé dans le courant du premier semestre 2020 et doit lui permettre de s'imposer dans les paiements, les services financiers et le commerce en ligne dans le monde entier à partir des milliards d'utilisateurs de ses différents réseaux sociaux.

Benoît Coeuré a dit qu'au regard de l'emprise internationale de Facebook, le projet Libra se devait d'être sûr "dès le premier jour" pour ses utilisateurs, pour le système financier dans lequel il s'insèrera et pour les autorités en charge de la lutte contre la criminalité financière.

"Il faut que cela soit sûr, robuste et résilient dès le premier jour", a-t-il dit dans un entretien à Reuters en marge de la réunion des ministres des Finances et banquiers centraux du Groupe des Sept (G7) à Chantilly.

Benoît Coeuré a prévenu qu'une "discussion prolongée" pourrait être nécessaire entre régulateurs sur les changements aux cadres réglementaires nationaux et internationaux en vigueur nécessités par le projet Libra.

"A terme, nous pourrions constater qu'il y a des brèches ou des contradictions qui exigeront une discussion prolongée des régulateurs sur la manière de faire les choses différemment", a-t-il dit.

Il a prévenu que les "autorités n'allaient pas laisser de tels projets se réaliser avant d'avoir des réponses à leurs questions et avant de disposer du cadre réglementaire adéquat."

(Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bear
    18 juillet19:50

    Trump a parle.et c'est lui le Chef.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer