1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance-emprunteur: quelles sont les garanties?
Dernière mise à jour le : 11/04/2019

pixfly/Shutterstock / pixfly

Pour toute demande de prêt immobilier, les banques exigent que l'emprunteur souscrive une assurance. Ainsi, dans certaines situations difficiles et imprévues, l'assurance prend en charge le remboursement des échéances du prêt. Voici un point sur les garanties d'une assurance-emprunteur.

La garantie Décès

C'est la garantie de base et elle est obligatoire. En cas de décès, le capital restant dû est versé par l'assurance-emprunteur à la banque. Son montant est calculé selon le tableau d'amortissement du contrat de prêt. Ainsi, les héritiers de l'assuré reçoivent le bien immobilier sans avoir à assumer le remboursement du crédit. Les cas d'exclusions sont rares. Toutefois ils existent: les faits volontaires de l'assuré (crime, overdose...), les conséquences des faits de guerre ou d'actes de terrorisme ou encore le suicide de l'assuré au cours de la première année ne sont pas couverts.

La garantie Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)

Cette garantie est également obligatoire. En cas d'invalidité physique ou mentale constatée avant l'âge de 65 ans et mettant l'assuré dans l'incapacité définitive d'exercer une activité rémunératrice, le capital restant dû est versé par l'assureur. Toutefois, la perte d'autonomie doit être complète et nécessiter l'assistance d'une tierce personne.

Le coût d'une assurance-emprunteur

Le coût de l'assurance-emprunteur dépend de votre âge, de votre état de santé, de la nature du prêt et des garanties couvertes. Il est exprimé en euros par mois ou en pourcentage du capital emprunté. La cotisation est payable à chaque échéance de remboursement du prêt.

Les garanties Invalidité Permanente et Totale (IPT) et Invalidité Permanente et Partielle (IPP)

La couverture de ces garanties porte sur un degré d'invalidité important mais plus faible que celui de la garantie PTIA. Le taux d'invalidité, basé sur les gestes de la vie courante et professionnelle, est mentionné dans le contrat. Il est en général de 66 % pour la garantie IPT et 33 % pour la garantie IPP. Seule la première est obligatoire en cas d'achat résidentiel.

La garantie Incapacité Temporaire Totale de Travail (ITTT)

Cette garantie, obligatoire en cas d'achat résidentiel, couvre les périodes d'arrêt lorsque l'impossibilité de travailler est complète. Toutefois, la prise en charge des échéances de remboursement n'intervient qu'après un délai de carence pendant lequel l'assuré n'est pas indemnisé. Ce délai est modulable selon les assurances.

La garantie Perte d'Emploi (PE)

Facultative, cette garantie couvre les remboursements du prêt pendant deux ans maximum en cas de perte d'emploi. Pour souscrire une telle assurance, il faut être titulaire d'un Contrat à Durée Indéterminé (CDI) avec une ancienneté, variable selon les banques et les assureurs. Le plus souvent, il existe une limite d'âge.

Les conditions et délais de prise en charge peuvent varier selon les contrats. Chaque garantie ayant un coût, veillez à choisir une assurance adaptée à vos besoins.

Calculez les mensualités de votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer