Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le général de Gaulle, un modèle pour Boris Johnson ?
Le Point21/12/2019 à 14:08

Quel est le modèle dont s'inspire Boris Johnson ? Le Premier ministre britannique ne cache pas son admiration pour Winston Churchill, dont il a écrit la biographie. Le fil rouge de son action serait également un autre homme politique conservateur, hors norme, inclassable : Benjamin Disraeli. Le point commun avec Johnson est que le Premier ministre favori de Victoria (1874-1880), juif converti à l'anglicanisme, apôtre de l'Empire, du patriotisme et de la grandeur nationale, avait condamné dans son roman Sybil la cassure entre riches et pauvres.Dans la foulée de sa large victoire aux élections du 12 décembre, un troisième personnage est apparu sur la scène. Le Times a évoqué à propos de Boris Johnson une filiation gaullienne, « Johnson croit également dans la gloire d'une nation qui doit retrouver le rang qui lui revient dans le concert des nations ». Le quotidien de centre droit, qui a soutenu le locataire du 10 Downing Street lors de la campagne, estime qu'en vertu de cette mission, le chef du gouvernement conservateur est prêt « à utiliser un État puissant sous la direction d'un leader olympien ». Selon cet éloge, Johnson, comme le chef de la France libre, est un opportuniste, excellent orateur « qui a su saisir sa chance au moment idoine pour gagner le pinacle ».Lire aussi Brexit : dire qu'on prenait Boris Johnson pour un bouffon !????????????????Trente GlorieusesPour sa part, le stratège et...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer