1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Laïcité : quand la macronie se prend les pieds dans le voile
Le Point16/10/2019 à 07:41

Comment penser la laïcité en macronie ? Taché contre Blanquer. Blanquer contre Taché. Le passe d'armes entre le député du Val d'Oise et le ministre de l'Éducation nationale ce lundi, à propos du voile islamique porté par les accompagnatrices de sorties scolaires, a fait ressurgir les dissensions qui demeurent ? et s'amplifient ? chez des Marcheurs en quête d'une ligne directrice.Rappel des faits d'une discorde en trois actes : pour Jean-Michel Blanquer, invité sur le plateau de BFM TV dimanche, ce que le voile islamique « dit sur la condition féminine n'est pas conforme à nos valeurs », qu'il « n'est pas souhaitable dans notre société » et que le gouvernement ne « souhaite pas encourager le phénomène ». Le lendemain, sur le site du Point, le député Aurélien Taché, porte-drapeau de l'aile gauche de la majorité et tenant d'une laïcité ouverte, charge le ministre en insinuant que ce dernier fait le jeu du Rassemblement national : « Je regrette d'entendre Jean-Michel Blanquer dire que la loi protège le droit de ces accompagnatrices à participer aux sorties scolaires ? comme l'a rappelé plusieurs fois la justice ? et, dans le même temps, dire qu'elles feraient mieux d'enlever le voile. Cela revient à dire que, finalement, il ne faudrait peut-être pas respecter la loi. C'est dans ce genre de situations confuses où des gens comme Julien Odoul récupèrent les mots de Jean-Michel Blanquer. On renforce ceux que l'on prétend...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer