1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La triste nouvelle vie de Jérôme Cahuzac
Le Point10/05/2018 à 13:05

« Il ne peut pas aller au cinéma sans qu'un gars essaie de lui mettre la main dans la figure »... Cinq ans après, certains n'ont pas oublié l'« affaire Cahuzac », et l'ancien ministre, lui, n'en finit pas de boire le calice jusqu'à la lie. Terminé le faste ou les simples sorties, selon ses proches, cités jeudi par Paris Match, Jérôme Cahuzac est « paria de la Republique », un homme « banni de la société », « ostracisé », un « ermite ». L'hebdomadaire revient sur le quotidien de l'ancien ministre du Budget, qui doit être fixé sur son sort le 15 mai prochain, date du verdict de son procès en appel.

Il craint par-dessus tout de devoir retourner en prison. « Je ne souhaite pas que ma mère et mes enfants me voient aller en prison », déclarait-il lors de son procès. En attendant, il tente de survivre, racontent ses amis, qui décrivent un homme qui tente de se faire le plus petit possible partout où il va. L'avocat Francis Szpiner affirme que l'ancien homme politique préfère venir dîner chez lui plutôt que de sortir. « Parce qu'il n'aime plus sortir au restaurant. Les gens l'agressent », raconte-t-il.

Lire aussi : Au procès de Jérôme Cahuzac, la mécanique du déni

Un homme seul, qui n'a « plus rien »

Un autre renchérit : « L'année dernière, je l'ai croisé dans une salle d'attente de l'aéroport de...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • heimdal
    10 mai13:42

    Normal pour toi .On est en république ,pas dans un pays du tiers-monde ou une république bananière ou pétrolière-gazière :personne n'a à se faire agresser .Tout agresseur est une bargeot dangereux qui ne mérite que la condamnation en justice .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer