1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"L'hypothèse de crimes de guerre pas exclue" à Idlib, selon Le Drian
Reuters12/09/2018 à 16:23

"L'HYPOTHÈSE DE CRIMES DE GUERRE PAS EXCLUE" À IDLIB, SELON LE DRIAN

PARIS (Reuters) - Le chef de la diplomatie française a déclaré mercredi que l'hypothèse de crimes de guerre n'était pas exclue à Idlib, l'enclave rebelle du nord-ouest de la Syrie cible d'une offensive des forces du régime de Bachar al Assad et de l'armée russe.

S'exprimant lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, Jean-Yves Le Drian a estimé que la communauté internationale était "à la veille d'une catastrophe humanitaire et sécuritaire considérable".

"L'hypothèse de crimes de guerre n'est pas exclue, c'est la France qui le dit, à partir du moment où on commence à bombarder de manière indiscriminée les populations civiles et les hôpitaux", a-t-il souligné, appelant à "une mobilisation humanitaire d'anticipation, de prévention".

(Sophie Louet)

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dupon666
    12 septembre19:11

    « Les critiques de Washington contre des organisations internationales continuent. Les États-Unis ont mené une attaque sans précédent contre la Cour pénale internationale (CPI) et menacé ses juges et procureurs de sanctions s'ils s'en prennent à des Américains, à Israël ou à d'autres alliés de Washington.

    Signaler un abus

  • dupon666
    12 septembre19:10

    mdrr...Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a accusé la juridiction internationale chargée de juger notamment les crimes de guerre et contre l'humanité, dont Washington n'est pas membre, d'être «inefficace, illégitime, irresponsable et carrément dangereuse».

    Signaler un abus

  • homlib
    12 septembre18:03

    La "diplomatie" française s'est trompée d'ennemi depuis Juppé. La France est passée dans le mauvais camp, le camp de tous les coups tordus.C'est toujours le même scénario : pleurer pour sauver la vie des terroristes et les regrouper ailleurs pour continuer de détruire la Syrie.

    Signaler un abus

  • homlib
    12 septembre17:59

    Ce ne sont pas des rebelles mais des terroristes mercenaires. Si c'étaient des rebelles, croyez-vous que Poutine et la Chine combattraient aux côtés d'Assad? Poutine veut les exterminer avant qu'ils n'agissent en Russie, ce qu'ils feront si les USA et l'ONU les évacuent comma à Alep, la Goutha, etc.

    Signaler un abus

  • dupon666
    12 septembre17:20

    on peut se demander ce qui est le pire:ne pas reconnaitre la CPI du tout ,ou seulement pour les autres .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer