1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Johnson se compare à Hulk et promet le Brexit le 31 octobre
Reuters15/09/2019 à 14:11

JOHNSON SE COMPARE À HULK ET PROMET LE BREXIT LE 31 OCTOBRE

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson se compare dans une interview au personnage de Hulk, "plus fort quand il est en colère", et clame de nouveau sa détermination à faire sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 octobre.

Dans cet entretien accordé au Mail on Sunday, le dirigeant conservateur assure qu'il trouvera un moyen de contourner la loi récemment votée par le Parlement pour le contraindre à demander un nouveau report du Brexit à défaut de nouvel accord avec Bruxelles d'ici à la mi-octobre.

"Plus Hulk est en colère, plus Hulk devient fort", déclare Boris Johnson en se comparant au personnage de bande dessinée américain.

"Hulk réussit toujours à s'échapper, peu importe à quel point ses liens semblent serrés - et c'est le cas pour ce pays. Nous sortirons le 31 octobre", assène-t-il.

Boris Johnson assure que les négociations avec Bruxelles ont enregistré de "gros progrès" pour trouver une alternative au "backstop", la clause de l'accord de Brexit visant à éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

Il se dit "très confiant" avant sa rencontre lundi avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

"Il y a de très, très bons échanges en cours sur le moyen de résoudre la question de l'Irlande du Nord. Nous avons fait des progrès considérables", dit-il dans l'interview accordée au Mail on Sunday.

Selon un autre journal britannique, le Sunday Times, le principal conseiller de Boris Johnson, Dominic Cummings, partisan affiché d'un Brexit dur, serait favorable à une prolongation de la suspension du Parlement, actuellement au repos forcé jusqu'au 14 octobre.

(David Miliken et William James; Tangi Salaün pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Eco-30
    15 septembre20:56

    Le réveil des marchés va être brutal... malgré les censures.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer