1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : les prix ont continué leur envolée à Paris au mois de mai
H24 Finance pour Boursorama06/06/2017 à 15:11

Les prix de l'immobilier continuent de s'envoler à Paris, une surchauffe qui s'étend même à Bordeaux.

Le prix moyen au mètre carré a progressé de +1,4% au mois de mai dans la capitale française selon le dernier baromètre de MeilleursAgents.com. Au cours des 12 derniers mois, l'immobilier a progressé de +7,2% en moyenne à Paris et +11,8% à Bordeaux, des chiffres très élevés.

Dans les grandes villes, l'immobilier français poursuit son ascension fulgurante depuis le début de l'année. « Selon nos estimations et les transactions réalisées en mai, les prix parisiens ont déjà retrouvé, voire dépassé, les niveaux record atteints en juin 2011 » affirme ainsi Sébastien de Lafond, Président de MeilleursAgents.com.

D'après les chiffres issus des promesses de vente signées au cours du mois dernier, « Le prix moyen du mètre carré parisien s'établit à 8 709 euros, avec de grands écarts entre le 19ème arrondissement à 7 070 euros et le 6ème à 12 583 euros » commente l'agence.

Au cours des derniers mois, la hausse des prix dans la capitale avait surtout été tirée par les petites surfaces. Elle est désormais également tirée par les grandes surfaces. « Les grands appartements familiaux (3 pièces et plus) voient leurs prix augmenter de +2% en un mois » observe Sébastien de Lafond, pour qui cette hausse des prix « rappelle la période de forte inflation entre 2010 et 2011 ».

Dans le reste de l'Île-de-France, le mouvement est moins marqué : « La hausse parisienne continue de se propager dans une moindre mesure en Petite Couronne alors que les départements de la Grande Couronne marquent une pause ».

Province : la surchauffe se poursuit à Bordeaux

Depuis le début de l'année, les regards sont également tournés vers l'immobilier à Bordeaux, qui connaît une très forte progression depuis plusieurs mois.

Cette progression s'est poursuivie en mai (+1,3%), portant la hausse des prix à +8,9% depuis le début de l'année et +11,8% sur 12 mois.

« Bordeaux poursuit sa tendance haussière extrême (...). Depuis plusieurs mois, nous soulignons les risques de surchauffe du marché bordelais » commente Sébastien de Lafond. « Les prix des autres grandes villes augmentent aussi, mais dans des proportions plus raisonnables ».

Immobilier : les prix ont continué leur envolée à Paris au mois de mai

Légende : Baromètre meilleursAgents : les prix de l'immobilier ont poursuivi leur progression dans les 10 principales villes de France en mai.

Les taux de crédit reprennent le chemin de la baisse

L'actuel dynamisme de l'immobilier français reste en grande partie lié au faible niveau des taux de crédit, qui ont repris leur tendance baissière en mai, suivant la légère baisse des taux souverains français à l'issue des élections présidentielles.

« Les acheteurs bénéficient toujours de taux extrêmement bas qui ont même légèrement baissé en mai passant de 1,85% en moyenne sur 20 ans en avril à 1,80% en mai » détaille MeilleursAgents.

À ceci s'ajoute le fait que « L'évolution positive de plusieurs indicateurs économiques (chômage, croissance, inflation) contribue à la confiance des acteurs ».

Une inconnue perdure, à savoir la question des réformes à venir vis-à-vis de la fiscalité immobilière en France. « Nous attendons avec un peu d'anxiété les contours du futur Impôt sur la Fortune Immobilière, sensé taxer la "rente immobilière" » reconnaît Sébastien de Lafond.

L'exonération de la taxe d'habitation pour certains foyers français et le renforcement de l'encadrement des loyers, mesures évoquées par Emmanuel Macron au cours de la campagne présidentielle, pourraient également avoir à l'avenir des impacts sur les prix de l'immobilier en fonction des modalités de ces réformes qui restent encore très incertaines à l'heure actuelle.

H24 Finance pour Boursorama.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • khmane08
    07 juin13:12

    avec la téléportation ce sera impossible d'acheter

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer