1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Sans accord sur le bonus-malus, l'Etat le créera dit Pénicaud
Reuters20/02/2019 à 11:33

FRANCE: SANS ACCORD SUR LE BONUS-MALUS, L'ETAT LE CRÉERA DIT PÉNICAUD

PARIS (Reuters) - Si les syndicats et le patronat ne parviennent pas à s'entendre sur la mise en place d'un système de bonus-malus visant à éviter les contrats de travail de courte durée, l'Etat prendra les mesures par décret, a déclaré mercredi la ministre du Travail.

Les partenaires sociaux se réunissent une nouvelle fois ce mercredi après-midi pour tenter de se mettre d'accord sur une réforme de l'assurance chômage incluant un mécanisme permettant de décourager les contrats précaires.

Le patronat, qui est vent debout contre le système de bonus-malus permettant de moduler les cotisations patronales, doit présenter de nouvelles propositions sur ce point.

"Mais oui, on prendra par décret les mesures qu'il faut pour l'assurance chômage, le bonus-malus", ou un système "amélioré", a déclaré Muriel Pénicaud sur BFM TV.

Avant d'agir par décret, elle a dit souhaiter laisser une "chance" aux partenaires sociaux de se mettre d'accord sur "une formule qui [fasse] au moins aussi bien que le bonus-malus".

Elle a évoqué "quelques jours" de négociations possibles, voire "quelques semaines", "s'ils continuent à négocier".

"Ce qui est pour moi injustifiable (...), c'est que 80% des CDD, c'est un mois au moins, mais, un sur trois, un jour au moins. C'est comme si on avait réinventé les journaliers", a déploré la ministre du Travail.

"Quand c'est toujours la même personne qui est recrutée par le même employeur de façon précaire, on dit qu'on peut faire autrement et on fera autrement", a-t-elle martelé.

"On a des règles qui favorisent le recours au travail précaire, tant du côté des employeurs, que des demandeurs d'emplois. C'est absurde", a-t-elle dit. "(...) Le CDD, c'est bien si c'est un tremplin vers un emploi plus stable. Donc de toute façon, il faut une mesure très forte pour lutter contre la précarité. C'est le bonus-malus."

(Danielle Rouquié, édité par Yves Clarissse)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • tamtou
    20 février13:02

    c'est une blague, la majorité des motifs de CDD sont illégaux. Une entreprise ne peut pas recourir à des CDD toute l'année, c'est qu'il manque une personne dans l'effectif pour assurer une production continue. on ne peut embaucher en CDD alors que le poste serait vacant après le départ du titulaire sauf si c'est pour attendre le nouveau embauché .L'état ne contrôle pas le bien fondé d'un CDD

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer