1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Comment Airbnb permet aux loueurs d'échapper au fisc
Le Point01/12/2017 à 10:25

Pour la filiale française, il n'y a pas d'incitation à la fraude fiscale. (crédit : Jaap Arriens)

« C'est un ami qui m'en a parlé. Il m'a dit que c'était très pratique pour récupérer mes revenus de location, et que c'était un bon moyen pour échapper au fisc parce que c'est totalement opaque », raconte un propriétaire à Franceinfo. Ce « bon moyen », c'est une carte de crédit rechargeable, émise à Gibraltar et aux couleurs de la plateforme de location. Depuis 2014, l'entreprise américaine propose à ses propriétaires, les « hôtes », de se faire payer soit par virement, 90 % d'entre eux choisissent cette solution, soit par carte prépayée : la carte Payoneer.

La compagnie financière américaine émet cette mastercard depuis Gibraltar où elle a le statut d'« Electronic money institution », précise la cellule investigation de Radio France. Elle peut donc être utilisée comme moyen de paiement, ou comme carte de retrait, dans toute l'Union européenne dans la limite du montant crédité. « Ce type de comptes adossés à une carte ne sont pas des comptes bancaires à proprement parler. Ils échappent aux accords sur l'échange d'informations bancaires (que Gibraltar a signé avec la France) », explique à Franceinfo Éric Vernier, chercheur et expert en paradis fiscaux.

De la Grande-Bretagne à Gibraltar

Car pour les résidents français, ces revenus versés depuis la Grande-Bretagne vers Gibraltar sont invisibles au yeux de l'administration...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer