1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La fiscalité avantageuse de la résidence principale
Dernière mise à jour le : 24/05/2019

Dariusz Jarzabek/Shutterstock / Dariusz Jarzabek

Et si acheter son logement constituait une bonne affaire sur le plan fiscal ? Etre propriétaire présente en effet deux avantages en termes d'impôt. Tout d'abord, l'éventuelle plus-value immobilière réalisée à la revente n'est pas taxée. Ensuite, la valeur du bien n'entre pas pour sa totalité dans le calcul de l'Impôt sur la Fortune Immobilière.

La résidence principale est le logement dans lequel vous vivez

Sur le plan fiscal, un logement est votre résidence principale si:

  • Vous et votre famille y vivez la majeure partie du temps.
  • Il est situé au centre de vos intérêts matériels et professionnels.

Au regard de l'administration fiscale, vous ne pouvez pas avoir deux résidences principales. Si vous possédez deux logements, il vous revient de signaler lequel est votre résidence principale lors de votre déclaration annuelle de revenus. Cette décision a des conséquences fiscales non négligeables. En effet, la fiscalité de la résidence principale est plus avantageuse que celle de la résidence secondaire.

L'administration fiscale peut vérifier la réalité de votre déclaration sur la base de votre consommation d'électricité, de gaz ou d'eau, de la situation géographique de l'école de vos enfants ou encore de vos déplacements.

A noter

En tant que propriétaire, vous êtes redevable de la taxe foncière. Laquelle vient s'ajouter à la taxe d'habitation (due aussi par les locataires).

La plus-value lors de vente de la résidence principale n'est pas taxée

Si vous réalisez une plus-value immobilière lors de la vente de votre résidence principale, celle-ci n'est pas taxée. Peu importe le montant de la plus-value ou la durée de détention du bien concerné.

Pour échapper à toute taxation, certains sont d'ailleurs tentés de transformer leur résidence secondaire en résidence principale avant de la vendre. Attention toutefois: le déménagement doit être réel. S'il ne l'est pas, l'administration fiscale peut considérer le logement vendu comme votre résidence secondaire et ainsi taxer la plus-value. En outre, il est recommandé de laisser passer une année après votre changement de résidence pour effectuer la vente.

A savoir

Un changement de résidence principale doit s'accompagner d'un véritable transfert administratif (changement d'adresse auprès des organismes sociaux et de l'administration fiscale notamment).

Un abattement s'applique sur la valeur de la résidence principale au titre de l'IFI

La résidence principale fait partie du patrimoine soumis à l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Toutefois, un abattement de 30% est appliqué sur la valeur vénale du logement. Ainsi, si vous êtes soumis à l'IFI, votre résidence principale n'entre dans le calcul de l'impôt qu'à hauteur de 70 % de son prix estimé.

Et si les avantages fiscaux de la résidence principale étaient supprimés?

Depuis quelques années, le statut particulier de la résidence principale est régulièrement pointé du doigt, que ce soit par des politiques ou des laboratoires d'idées («think-tanks»). Certains veulent remettre en question l'abattement de 30% au titre de l'IFI ou l'exonération de la plus-value à la revente, jugeant ces dispositifs trop coûteux sur le plan budgétaire. D'autres jugent que les propriétaires de leur résidence principale doivent être imposés sur la valeur des loyers qu'ils auraient à payer s'ils étaient locataires. Pour l'heure, ces réflexions n'ont pas débouché sur une réforme. Dans un pays où l'accession à la propriété constitue un véritable projet de vie, de tels changements semblent peu probables à moyen terme.

Tout gain réalisé à la revente de votre résidence principale est défiscalisé. Ce qui n'est pas le cas pour les biens déclarés comme des résidences secondaires. En outre, au titre de l'IFI, un abattement s'applique sur la valeur de la résidence principale.

Calculez le montant votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer