Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amazonie: Le G7 débloque une aide d'urgence de 20 millions de dollars
Reuters26/08/2019 à 16:02

AMAZONIE: LE G7 DÉBLOQUE UNE AIDE D'URGENCE DE 20 MILLIONS DE DOLLARS

BIARRITZ, Pyrénées-Atlantiques (Reuters) - Les dirigeants des pays du G7 vont débloquer "immédiatement" une aide d'urgence d'au moins 20 millions de dollars pour soutenir les pays touchés par les incendies qui ravagent l'Amazonie, a annoncé lundi Emmanuel Macron.

"Avec le président chilien qui est invité au G7 mais aussi le président de la prochaine Conférence climat, nous avons décidé de mobiliser le G7 pour répondre à la crise", a dit le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) où se tient le sommet des pays les plus industrialisés (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada).

"Immédiatement, nous offrirons aux pays amazoniens qui nous font connaître leurs besoins un soutien financier, au moins à hauteur de 20 millions d'euros et aussi avec des soutiens concrets", a-t-il ajouté aux côtés de son homologue chilien Sebastián Piñera. "La France le fera d'ailleurs avec des soutiens militaires dès les prochaines heures dans la région".

"Dans le mois qui vient nous construirons une initiative pour l'Amazonie qui sera officiellement lancée" lors de l'Assemblée générale de l'Onu fin septembre avec tous les pays de la région, a poursuivi président, précisant travailler à une initiative similaire pour le continent africain.

La réponse du président brésilien Jair Bolsonaro, sur Twitter, a été sans surprise un rejet, sur le même ton acrimonieux que ses précédentes attaques personnelles contre Emmanuel Macron.

QUELQUE 80.000 INCENDIES

"Nous ne pouvons accepter qu'un président, Macron, lance des attaques déraisonnables et gratuites sur l'Amazonie, ni dissimule ses intentions derrière 'l'alliance' du G7 pour 'sauver' l'Amazonie, comme si nous étions une colonie ou un no man's land", a-t-il écrit.

"Poumon vital" de la planète, l'Amazonie est la plus grande forêt tropicale du monde et sa protection est considérée comme essentielle à la lutte contre le réchauffement climatique en raison des énormes quantités de dioxyde de carbone qu'elle peut absorber.

Près de 80.000 incendies ont été répertoriés à travers le Brésil depuis le début de l'année, un record depuis au moins 2013, selon des données gouvernementales.

Le plan décidé au G7 "sera mis en oeuvre en deux étapes", a indiqué Sebastián Piñera. "Les pays ont besoin en urgence de brigades de sapeurs-pompiers et d'avions spécialisés bombardiers d'eau, ça sera la première étape qui sera mise en oeuvre immédiatement".

"La deuxième phase consiste à protéger ces forêts, à protéger la biodiversité qu'elles contiennent et à reboiser cette région du monde", a ajouté le président chilien.

Ces sinistres en Amazonie sont à l'origine d'un échange d'invectives entre Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, le président brésilien accusant son homologue français d'avoir une mentalité "colonialiste" et se voyant en retour taxer de mensonge sur ses engagements climatiques.

La France a une frontière commune avec le Brésil, avec la Guyane.

(Marine Pennetier et Michel Rose, avec Myriam Rivet et Sophie Louet à Paris)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mars4
    26 août17:31

    @ oban : le problème, c'est qu'une fois que la forêt amazonienne a brulé, les terres sont utilisées a autre chose et donc aucun arbres ne repousse. Ce n'est pas le cas dans le sud de l'europe.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer