Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Quelle fiscalité en cas de revente pour les placements plaisirs?
Dernière mise à jour le : 09/12/2019

mizar_21984/Shutterstock / mizar_21984

mizar_21984/Shutterstock / mizar_21984

Dans le cadre de vos investissements, il est possible et intéressant de sortir des sentiers battus. Cela vous permet d'associer le plaisir et la passion en investissant, par exemple, dans les véhicules anciens, les timbres, le vin, les diamants, les montres de collection, l'or-papier ou encore les chevaux de course. De tels investissements nécessitent de prendre des précautions et comportent un risque de perte en capital. Il est important de bien connaître le régime fiscal qui s'applique en cas de revente avec une plus-value.

Comment calculer la plus-value et les frais?

La plus-value se calcule en faisant la différence entre le prix de vente et le prix d'achat. Les éventuels frais d'acquisition et d'entretien doivent être soustraits du prix de vente, ce qui permet de réduire le montant de la plus-value et donc de l'impôt. Veillez à conserver toutes les factures justificatives des frais engagés, en cas de contrôle de l'administration fiscale.

Quelle fiscalité pour les biens meubles?

Pour la revente de véhicules anciens, de timbres, de vins, de diamants et de montres de collection, la plus-value dégagée est soumise à l'impôt dans le cadre de la fiscalité des biens meubles.

Si la plus-value est inférieure à 5.000 euros pour un bien de ce type, aucune taxe n'est due. Si ce montant est dépassé, il existe deux types de taxation:

- Soit à hauteur de la taxe forfaitaire de 6 %, à laquelle doit être rajouté 0,5 % de Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) pour une imposition globale au taux de 6,5 %.

- Soit au titre de l'Impôt sur le Revenu (IR), la taxation se décomposant entre la taxe de 19 % sur les plus-values et les prélèvements sociaux de 17,2 % pour une imposition globale de 36,2 %.

Dans le cas de la taxation au titre de l'IR, la plus-value taxable se réduit pour chaque année de détention supplémentaire, tant en termes d'Impôt sur le revenu (exemption après 22 ans) que de prélèvements sociaux (exemption après 30 ans). Toutefois, vous devez pouvoir prouver la date d'acquisition du bien revendu.

Le cas particulier des chevaux de course

Dans ce cas précis, le régime de taxation est unique. Il s'agit de celui de la plus-value, au titre de l'IR. La plus-value est imposée au taux global de 36,2 % (19 % + 17,2 %). Les abattements pour durée de détention viennent réduire l'impôt à payer.

Le cas particulier de l'or-papier

Dans le cas de l'or-papier, la fiscalité s'appliquant est celle des revenus et des plus-values de cession des valeurs mobilières. Depuis le 1er janvier 2018, les plus-values sont taxées par défaut au titre du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30 %.

Toutefois, vous pouvez choisir d'être taxé au titre de l'Impôt sur le Revenu (IR). Dans ce cas, vos gains sont imposés à votre Taux Marginal d'Imposition (TMI). Les prélèvements sociaux (17,2 %) sont également dus, dès le premier euro de gain.

En savoir plus

Annonces immobilières