1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les indicateurs à connaître avant d'acheter une action en Bourse
Dernière mise à jour le : 14/05/2019

Asada Nami/Shutterstock / Asada Nami

Vous avez ouvert un compte-titres ou un Plan d'Epargne en Actions (PEA) ou envisagez de le faire ? Avant d'acheter des actions et de construire votre portefeuille boursier, vous devez connaître quelques indicateurs essentiels. Ces derniers vous permettent de sélectionner des valeurs en conséquence.

L'évolution du bénéfice net par action est analysée par les investisseurs

Le Bénéfice Net par Action (BNPA) représente la part du bénéfice revenant à chaque action. Il est égal au résultat net de l'entreprise divisé par le nombre d'actions composant son capital. Le BNPA est notamment utilisé pour calculer le Price Earning Ratio (PER).

L'évolution du BNPA constitue l'un des éléments les plus suivis par les investisseurs. Ainsi, les analystes financiers établissent des estimations de BNPA sur un horizon de deux à trois années. Au fil des annonces de l'entreprise et en fonction des conditions macroéconomiques, ils révisent leurs anticipations, à la hausse ou à la baisse. Ces révisions de la croissance (ou décroissance) du bénéfice impactent le cours de l'action. De même, lorsque le BNPA publié par l'entreprise au terme d'un exercice est supérieur ou inférieur aux attentes des analystes, un décalage de cours peut se produire, à la hausse comme à la baisse.

A savoir

Les BNPA ne sont pas des indicateurs permettant de comparer deux entreprises. En revanche, l'évolution du BNPA constitue un élément de comparaison.

Le dividende procure un rendement

Au titre d'un exercice fiscal, une entreprise peut décider de distribuer un dividende pour chaque action détenue. Le rendement de l'action se détermine en divisant le dividende versé par le cours de l'action. On parle de rendement brut (avant impôts) et de rendement net (après impôts).

Le dividende n'est pas strictement lié au bénéfice. Une entreprise ayant réalisé une perte peut verser un dividende en puisant dans ses réserves. Et inversement, une société bénéficiaire n'a aucune obligation de verser un dividende.

Un rendement élevé est attractif si l'entreprise a les moyens de le verser, voire de l'augmenter chaque année. Ce n'est pas toujours le cas. Ainsi, un rendement élevé peut être le reflet d'une faiblesse de la société et de son cours de Bourse. De fait, il faut analyser le rendement sur plusieurs années pour juger de sa pérennité.

Exemple

Une action cotant 40 € distribue un dividende de 2 €. Le rendement brut est de 5 % (2/40x100).

Le taux de distribution mesure la facilité de l'entreprise à verser son dividende

Le taux de distribution est la part des bénéfices distribuée aux actionnaires sous forme de dividendes. Il est égal au dividende par action divisé par le BNPA.

Lorsqu'une société est en croissance, elle tend à afficher un taux de distribution relativement faible (moins de 20 %). A l'inverse, plus son activité est mature et stable, plus son taux de distribution a tendance à être élevé.

Dans les phases de retournement économique, les taux de distribution prennent plus d'importance. Si le taux est très élevé (entre 70 % et 100 %), les investisseurs redoutent alors de voir l'entreprise réduire son dividende dans le sillage de la baisse de ses profits.

Le Price Earning Ratio permet d'obtenir une idée de la cherté de l'action

Le Price Earning Ratio (PER) est un indicateur couramment utilisé pour évaluer une entreprise cotée. Il est égal au cours de l'action divisé par le BNPA. Plus le PER est élevé, plus l'action est jugée «chère». En moyenne, tous secteurs confondus, les actions de l'indice MSCI Monde affichent un PER compris entre 12 et 20 selon les années.

En fonction des anticipations de BNPA établies par les analystes financiers, il est possible d'estimer le PER d'une action pour l'année en cours et les prochaines. Ainsi, un PER élevé peut se justifier si la croissance anticipée du BNPA est forte. En général, le PER est faible si les profits ne sont pas attendus en hausse.

Exemple

Une action cote 200 €. Le BNPA pour l'année N est de 5 €. Le PER est de 40 (200/5). On dit que la société capitalise 40 fois ses profits. Le BNPA pour l'année N+1 est de 8 € (croissance de 60 %). Le PER de l'année N+1 est de 25.

Ces quatre indicateurs permettent de mesurer simplement l'attractivité d'une action. Tout investisseur doit s'y intéresser avant d'acheter une action en Bourse.

Calculez votre épargne sur un CSL

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer