Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prêt hypothécaire: pour convaincre la banque de vous accorder un prêt immobilier
Dernière mise à jour le : 08/07/2020

crédit photo : Diego Cervo/Shutterstock / Diego Cervo

Lorsque vous déposez une demande de prêt immobilier auprès d'une banque, celle-ci cherche à mesurer votre capacité de remboursement. Si elle juge le risque de défaut trop élevé ou si votre profil est atypique, elle peut vous demander de contracter un prêt hypothécaire, c'est-à-dire garanti par un bien immobilier. En cas de défaillance, elle pourra saisir ce dernier et le vendre. Un tel prêt est plus coûteux qu'un prêt immobilier classique.

Le prêt hypothécaire peut être une alternative au prêt immobilier classique

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, la banque cherche à obtenir des garanties pour se protéger contre un éventuel défaut de remboursement de votre part. La souscription d'une assurance emprunteur est notamment exigée. Toutefois, lorsque votre situation personnelle et/ou financière est jugée risquée, le prêt hypothécaire peut constituer une alternative pour convaincre la banque de vous prêter.

Le prêt hypothécaire est un crédit bancaire garanti par un ou plusieurs biens immobiliers dont l'emprunteur est propriétaire. L'hypothèque peut porter sur le bien en cours d'acquisition ou sur un autre actif immobilier figurant déjà dans votre patrimoine. En cas de défaillance de votre part, la banque peut saisir le bien et le vendre pour récupérer la somme prêtée.

A qui s'adresse le prêt hypothécaire?

Le prêt hypothécaire s'adresse à différents profils. Les emprunteurs ayant des difficultés financières ou des revenus limités sont les premiers concernés. Toutefois, ils ne sont pas les seuls. Les personnes âgées peuvent être intéressées, les établissements de crédit hésitant parfois à leur prêter. De même, le prêt hypothécaire peut être une solution si votre patrimoine est peu liquide. Ainsi, vous pouvez emprunter pour acquérir un bien immobilier sans avoir à vendre un autre actif.

Le coût d'un prêt hypothécaire est important

Dans le cadre d'un tel prêt, l'hypothèque a un coût significatif. En tant qu'emprunteur, vous devez payer la rémunération du notaire, la taxe de publicité foncière et la contribution de sécurité immobilière. Ainsi, le coût de la mise en place d'une hypothèque peut s'élever à 2 % du montant emprunté.

En outre, si vous vendez le bien immobilier avant la fin du remboursement du crédit, ou si la vente a lieu moins d'un an après la dernière échéance de remboursement de crédit, vous devez faire établir par un notaire un certificat de levée de l'hypothèque. Cette formalité obligatoire donne lieu à des frais supplémentaires.

En revanche, aucune assurance emprunteur n'est demandée lors d'un prêt hypothécaire. Malgré tout, vous avez la possibilité d'en souscrire une si vous le souhaitez.

A savoir

La levée de l'hypothèque est automatique et sans frais, un an après la fin du prêt. Par ailleurs, si vous achetez un autre bien immobilier en renégociant votre crédit, l'hypothèque est transférée et vous évitez les frais.

Pensez au Privilège de Prêteurs de Deniers

Le Privilège de Prêteurs de Deniers (PPD) est une garantie proche de l'hypothèque. Si vous avez des difficultés financières et si votre bien immobilier doit être saisi et vendu, l'établissement a la certitude d'être prioritaire pour recevoir une indemnisation. Le PPD a l'avantage d'être moins coûteux qu'une hypothèque. En revanche, il ne fonctionne pas pour un logement en construction.

Les contraintes et risques du prêt hypothécaire

Pour consentir une hypothèque, vous devez être propriétaire ou usufruitier du bien immobilier concerné. Si vous êtes plusieurs propriétaires, tous devront se porter cautions hypothécaires. Si vous êtes marié, vous ne pouvez pas hypothéquer le domicile familial sans l'accord de votre conjoint.

Par ailleurs, le montant d'un prêt hypothécaire est limité. Il varie généralement entre 50 % et 70 % de la valeur du logement mis en hypothèque.

En cas de non remboursement du crédit, la banque peut demander la saisie du bien hypothéqué. Concrètement, une vente est ensuite réalisée aux enchères publiques. Ainsi, l'établissement récupère le capital dû.

Dans certaines situations particulières, le prêt hypothécaire permet de financer l'acquisition d'un bien immobilier en apportant ce dernier ou un autre actif immobilier en garantie. Avant de souscrire, il est important de prendre en compte les frais et les contraintes associés à ce type de prêt.

Calculez le montant votre crédit immobilier

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer