Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Déclaration d’impôt 2022: il y a du neuf!
Dernière mise à jour le : 16/05/2022

La déclaration de revenus 2022 comporte des nouveautés comme des simplifications crédit photo : Shutterstock

La déclaration de revenus 2022 comporte des nouveautés comme des simplifications crédit photo : Shutterstock

La saison de la déclaration de revenus est officiellement ouverte. Toutefois, avant de vous lancer dans cette tâche, prenez le temps de faire le point sur les nouveautés. D’autant que certaines visent à simplifier la procédure et à vous faire gagner du temps. Par ailleurs, l’inflation, notamment sur le prix des carburants, a entraîné des situations exceptionnelles prises en compte par l’administration fiscale.

Sommaire:

  • La déclaration de revenus automatique se généralise et vous concerne peut-être
  • Emploi à domicile: toutes les sommes versées ne sont pas à déclarer
  • Les Déclarations Sociales des Indépendants (DSI) disparaissent
  • Certains dons sont défiscalisés à hauteur de 75%
  • Réduction d’impôt IR-PME: le taux est passé à 25% dans le courant de l’année
  • Vérifiez le montant de votre prélèvement à la source indiqué sur votre déclaration 2022 sur les revenus 2021
  • Choisir ou non le PFU pour vos revenus de placement

Faut-il déclarer les primes exceptionnelles pour le pouvoir d’achat perçues en 2021?

Après la crise de la Covid-19 et la poussée inflationniste liée à la reprise économique, la prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat (PEPA, ou «prime Macron») a été prolongée. Ainsi, l’employeur a pu la verser entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022 à tout salarié dont la rémunération brute ne dépassait pas 3 SMIC au cours des 12 derniers mois précédant son versement. Cette prime est exonérée d’Impôt sur le Revenu dans la limite de 1000 euros. Ce plafond est relevé à 2000 euros si votre employeur a conclu un accord de valorisation des travailleurs de la deuxième ligne de la crise sanitaire ; si vous êtes salariés d’une PME de moins de 50 personnes, ou encore si votre employeur a mis en place un accord d’intéressement. Dans les deux cas, vous n’avez pas à reporter cette prime PEPA sur votre déclaration.

De même, l’aide exceptionnelle de 100 euros dite «prime inflation» ou «indemnité inflation» à la charge de l’État n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu ni aux cotisations et contributions sociales.

Frais de déplacement: les indemnités kilométriques sont revues à la hausse pour compenser la hausse des prix des carburants

La hausse des prix des carburants en 2021 a alourdi les frais des salariés qui utilisent leur véhicule pour faire le trajet domicile-travail. En conséquence, le plafond de l’exonération
concernant l’avantage résultant de la prise en charge par l’employeur des frais de carburant a été relevé à 500 € (contre 400 € l’an dernier) pour la période du 1er janvier au 24 août 2021.

De même, les salariés qui ont engagé sur cette période des frais exposés pour l’alimentation de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogène bénéficient du même relèvement (dont 200 € au maximum pour les frais de carburant).

A compter du 25 août 2021, le plafond de des indemnités kilométriques est porté à 600 € en cas de cumul avec un forfait mobilités durables ou un abonnement de transport en commun.

La déclaration de revenus automatique se généralise et vous concerne peut-être

Si vous êtes éligible à la déclaration de revenus automatique (“2042K AUTO”) , l’administration fiscale vous a normalement prévenu dès l’an dernier par e-mail. Dans ce cas, la validation de votre déclaration préremplie se fait de manière tacite.

Pour autant, ne manquez pas de la vérifier. Cela ne vous prend que quelques minutes, une fois connecté à votre espace personnel sur impots.gouv.fr. Cette année, la déclaration automatique est possible même en cas de naissance, d’adoption ou de recueil d’un enfant mineur. Il se peut donc que vous soyez concerné.

Emploi à domicile: toutes les sommes versées ne sont pas à déclarer

Si vous êtes particulier-employeur, vous avez pu choisir, durant le premier confinement, de bénéficier du régime de chômage partiel pour votre employé à domicile . Les sommes versées dans ce cadre vous ont été remboursées par l’État. Dès lors, elles ne doivent pas être déclarées et ne donneront droit à aucun crédit d’impôt.

Toutefois, si vous avez opté pour le paiement intégral des heures non effectuées, les sommes versées sont à déclarer. Ainsi, votre facture fiscale sera réduite. D’ailleurs, les montants vous permettant de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% sont normalement préremplis sur la base des éléments communiqués par les organismes.

Les Déclarations Sociales des Indépendants (DSI) disparaissent

Une importante mesure de simplification est entrée vigueur en 2021. La Déclaration Sociale des Indépendants (DSI), par laquelle les travailleurs indépendants devaient jusqu’ici déclarer leurs revenus annuels, est supprimée. Désormais, la déclaration de revenus 2042 DSI leur permet de déclarer les montants à prendre en compte pour le calcul de leurs cotisations sociales. Ainsi, le parcours déclaratif fiscalo-social est unifié.

Certains dons sont défiscalisés à hauteur de 75%

Plus que jamais, n’oubliez pas de déclarer vos dons . En effet, pour ceux consentis en 2020 à une association d’aide aux personnes en difficulté, le plafond de versements profitant d’une réduction majorée (75% au lieu de 66%) a été relevé à 1.000 euros. Lorsque les dons dépassent le plafond de ce dispositif surnommé “loi Coluche”, la réduction d’impôt retombe à 66%.

Réduction d’impôt IR-PME: le taux est passé à 25% dans le courant de l’année

La réduction d’impôt octroyée lors de l’investissement au capital d’une PME est passée de 18% à 25% pour la période du 5 mai au 31 décembre 2021. Ce dispositif concerne les investissements en direct et les souscriptions de parts de Fonds Communs de Placement dans l‘Innovation (FCPI) et/ou de Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) respectivement destinés au financement de jeunes pousses innovantes et de PME régionales. Les investissements dans les fonds d’actifs tangibles, comme les forêts et les vignobles, sont également concernés. Dans votre déclaration, vous avez la possibilité de distinguer les investissements réalisés à partir du 5 mai 2021 de ceux réalisés avant cette date.

Vérifiez le montant de votre prélèvement à la source indiqué sur votre déclaration 2022 sur les revenus 2021

L’ensemble des sommes prélevées à la source courant 2021 sur les salaires et les pensions de retraite est mentionné dans la rubrique “Traitement et salaires”, à la ligne “Retenue à la source”, sous les cases 1AJ et 1BJ (1AS et 1BS pour les retraités). Les sommes prélevées à la source sur les autres revenus imposables (chômage, pré-retraite) sont indiquées sous les cases 1AP et 1BP.

Si après avoir vérifié vos fiches de paie ou votre bulletin de pension, vous constatez une erreur dans le report des montants prélevés à la source et souhaitez faire une modification, il convient de cliquer sur le crayon interactif situé dans l’angle en haut à droite de chaque case grisée de votre déclaration en ligne. Une fenêtre s’ouvre et vous permet de renseigner le numéro Siret de l’organisme payeur, son nom, le montant du revenu imposable et le montant de la retenue à la source. À la fin de la procédure de déclaration en ligne, l’ensemble de ces éléments est à nouveau reporté dans le résumé de votre déclaration (rubrique “Prélèvement à la source”).

Choisir ou non le PFU pour vos revenus de placement

Le choix du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) au taux de 30% est par défaut, irrévocable et global pour l’ensemble du foyer et des revenus de placement. Si votre tranche marginale d’imposition est de 30% ou plus, le PFU est avantageux pour vous.

Toutefois, d’une année sur l’autre, votre situation peut évoluer. Prenez le temps de la réflexion. Si le PFU ne vous est plus favorable, il suffit de cocher la case 20P de la déclaration 2042, à la fin de la rubrique 2 “Revenus des valeurs et capitaux mobiliers”.

Déclaration des impôts 2022: les dates à retenir

La télédéclaration est obligatoire. Néanmoins, les personnes ne disposant pas d’un accès à Internet ou n’étant pas en mesure de déclarer en ligne bénéficient d’une tolérance. Ainsi, la date limite est fixée au 31 mai 2022 pour la déclaration en papier.

- Mardi 8 juin 2022 pour les départements allant du 55 (Meuse) au 976 (Mayotte).

- Mardi 31 mai 2022 pour les départements allant de 20 (Corse-du-Sud) à 54 (Meurthe-et-Moselle).

- Mardi 24 mai 2022 à 23h59 pour les départements allant de 01 (Ain) à 19 (Corrèze) et pour les non-résidents ayant perçu en 2021 des revenus de source française imposables en France.

Selon votre département de résidence, la date limite de la déclaration en ligne est fixée au:

Annonces immobilières