Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

4 questions sur la déduction, la réduction et le crédit d’impôt
Dernière mise à jour le : 28/01/2019

Il existe de nombreuses possibilités de réduire le coût à payer à l'administration fiscale. Il n'est pas toujours simple d'identifier les pistes à privilégier pour optimiser sa situation.

Quelles différences entre une déduction et une réduction d'impôt?

Une déduction est une dépense que vous pouvez imputer sur vos revenus imposables (frais professionnels, charges foncières, pension alimentaire versée à un parent dans le besoin, sommes placées dans un Perp…). Une réduction d'impôt est une dépense que vous pouvez déduire directement du montant de votre impôt sur le revenu (dons aux œuvres, frais de garde d'enfant, dépenses de rénovation de votre logement…).

Quelles sont les dépenses les plus efficaces fiscalement?

Si les réductions d'impôt procurent le même avantage à tous les contribuables, les dépenses déductibles vous procurent une économie proportionnelle à votre taux d'imposition. Elles ont un effet défiscalisant d'autant plus élevé que vous êtes fortement imposé. 1 000 € déduits de vos revenus permettent d'économiser 140 € d'impôt si vous êtes imposé à 14 % (deuxième tranche du barème de l'impôt) et 450 € si vous êtes imposé à 45 % (dernière tranche du barème). Pour les plus fortunés, les charges déductibles sont d'autant plus intéressantes qu'elles ne sont pas prises en compte dans le plafonnement des «niches fiscales».

Quelle différence entre une réduction d'impôt et un crédit d'impôt?

Comme les réductions d'impôt, les crédits d'impôt sont déductibles de votre impôt. Mais les réductions d'impôt sont déductibles uniquement à hauteur de ce que vous devez au fisc. Si elles dépassent l'impôt dû, l'excédent est perdu. Les crédits d'impôt, eux, sont déductibles sans limite. S'ils dépassent l'impôt dû, l'excédent vous est remboursé. Et si vous n'êtes pas imposable, ils vous sont remboursés intégralement.

Peut-on réduire ses impôts sans limite?

Non. Un dispositif de plafonnement des «niches fiscales» est prévu par la loi. Il limite à 10.000 € le montant global des réductions et crédits d'impôt que vous pouvez déduire de vos impôts chaque année. Si le cumul de vos avantages fiscaux dépasse ce montant, l'excédent est perdu. Par exception, certains avantages sont exclus de ce dispositif (la réduction d'impôt pour don, par exemple), d'autres bénéficient d'un plafonnement majoré à 18.000 € (la réduction d'impôt pour investissement outre-mer notamment).

En savoir plus

Annonces immobilières