Le succès des SCPI ne se dément pas

Le succès des SCPI ne se dément pas (Crédit photo : Fotolia)

Le marché des SCPI est resté dynamique sur les six premiers mois de l'année. Plus du tiers des investissements ont été réalisés à l'étranger.

Au fil des années, la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est devenue un placement de plus en plus prisé des français. Face à l'érosion du rendement des placements sans risque comme le livret A (0,75%) et le fonds en euros de l'assurance vie (1,80% en 2017), les SCPI affichent un rendement intéressant (4,4% en 2017) pour une prise de risque jusqu'ici modérée.

Avec plus de 50 milliards d'épargne placée dans les SCPI, on est encore loin du livret A (400 milliards d'euros) et de l'assurance vie (1 600 milliards d'euros). Néanmoins, la croissance reste impressionnante.

Le premier semestre 2018 confirme l'attractivité des SCPI

En 2017, la collecte nette globale des SCPI de rendement avait atteint un nouveau record avec plus de 6 milliards d'euros, soit une augmentation de 15,2% par rapport à 2016. Les statistiques ASPIM-IEIF pour le premier semestre de l'exercice 2018 confirment une fois de plus le dynamisme de ce marché.

Au cours des six premiers mois de 2018, les SCPI ont bénéficié d'une collecte nette totale de 2,4 milliards ?. Si ce montant est en retrait par rapport à la première moitié de 2017, il se situe nettement au-dessus de la moyenne de la collecte des premiers semestres des dix dernières années (1,6 milliard ?), confirmant ainsi l'attractivité des SCPI. 

Les SCPI ont réalisé plus d'un tiers de leurs investissements à l'étranger

Sur les six premiers mois de l'année, en réalisant un total d'acquisitions en immobilier de 2,3 milliards ?, les SCPI conservent un rôle majeur au sein des investisseurs immobiliers en France. 

Néanmoins, plus d'un tiers de ces investissements (36%) a été réalisé à l'étranger. L'Allemagne, à elle seule, représente près de la moitié (45%) des investissements opérés hors de France.

En effet, les SCPI doivent faire face à une demande croissante avec une offre limitée en France, sans dégrader la qualité des immeubles acquis. C'est pourquoi elles se tournent de plus en plus vers l'international en investissant dans d'autres zones géographiques que la France, comme par exemple l'Allemagne ou encore le Portugal, l'Irlande ou les Pays-Bas. Elles profitent ainsi du potentiel économique de ces pays mais également des conventions fiscales nouées par la France avec chacun d'entre eux, ce qui permet de bénéficier d'une fiscalité plus douce.

Au 30 juin 2018, la capitalisation globale des SCPI approchait les 53 milliards ?, soit une hausse de 5,1% par rapport au 30 décembre 2017. Depuis 5 ans, la capitalisation des SCPI a crû de 76%. 

Une performance de 5% sur les 12 derniers mois

Sur les douze derniers mois, la performance globale des SCPI se monte à 5,0% (dont un rendement courant de 4,4%). Sur les 10 dernières années, la performance globale annualisée des SCPI est de 6,1%.  

L'article sur boursorama.com
Copyright © Mingzi