1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Affaire Carlos Ghosn

Affaire Carlos Ghosn

Affaire Carlos Ghosn

La nouvelle a fait l'effet d'un coup de tonnerre et pas seulement dans le milieu du patronat. Le 19 novembre, Carlos Ghosn le PDG de Renault et bâtisseur de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté à Tokyo et placé en garde à vue dans le centre de détention de Kosuge, au nord de la capitale...

dossier spécial
  • Boursorama avec AFP Services19.11.201913:28
    16

    Dans une tribune publiée mardi, ils dénoncent un système juridique japonais "cruel" et "injuste". Interpellé le 19 novembre 2018 à Tokyo, l'ancien patron de Renault-Nissan avait passé 130 jours en prison

  • AFP19.11.201911:18
    15

    Les enfants de Carlos Ghosn, l'ex-patron de Renault-Nissan arrêté il y a un an jour pour jour au Japon, ont dénoncé mardi un système juridique "cruel" et "injuste", réclamant un procès "équitable" pour leur père. L'ancien patron tout-puissant de l'alliance Renault-Nissan a été interpellé le 19 novembre 2018 alors qu'il atterrissait à Tokyo

  • Le Parisien19.11.201911:02

    Les enfants de Carlos Ghosn, l'ancien patron de Renault Nissan interpellé, il y a un an jour pour jour, dénonce ce mardi un système juridique au Japon « cruel » et « injuste » et réclament un procès « équitable » pour leur père.Dans cette tribune publiée sur France info, Anthony, Maya, Nadine et Caroline Ghosn estiment que la justice « traite plus durement que ses citoyens ceux qui n'ont pas la nationalité japonaise » et que leur père est soumis à des « traitements abominables »

  • France 2419.11.201910:41

    Il y a tout juste un an, le 19 novembre 2018, Carlos Ghosn, alors patron de Renault-Nissan-Mitsubishi, est arrêté à son arrivée à l'aéroport de Tokyo, soupçonné notamment de délits financiers. Depuis, l'alliance entre le constructeur français et ses partenaires japonais est passée par des zones de turbulence, qui l'on fragilisée

  • AFP19.11.201908:46
    3

    Les enfants de Carlos Ghosn, tombé il y a un an jour pour jour dans les filets des procureurs japonais, ont dénoncé mardi un système juridique "cruel" et "injuste", réclamant un procès "équitable" pour leur père, dans une tribune publiée sur le site de franceinfo.

  • Le Point19.11.201906:44

    Ventes et bénéfices en chute nette, valse des têtes au sommet du groupe, fusion avortée de Renault avec Fiat Chrysler, plan de restructuration, tempête Brexit autour de l'usine de Sunderland?, l'année 2019 a été une « annus horribilis » pour le constructeur japonais. Sans compter le procès de Carlos Ghosn, arrêté le 19 novembre 2018 pour malversations financières, qui perturbe régulièrement la vie de l'entreprise nippone car il sollicite ses dirigeants et ses avocats

  • Le Point19.11.201906:39

    Il y a bien une date qui circule avec insistance? Celle du mardi 21 avril 2020? On murmure, en effet, que le procès de Carlos Ghosn, en résidence surveillée au Japon depuis plus de huit mois, pourrait bien s'ouvrir ce jour-là devant le tribunal de Tokyo. Qu'il aura ensuite jusqu'à trois audiences par semaine

  • Le Point18.11.201910:25
    3

    « Nous avons eu une longue conversation », a confirmé au Journal du dimanche (JDD) l'ancien président Nicolas Sarkozy, comme le révèle l'hebdomadaire ce 17 novembre. Selon le journal, l'ancien président, chargé de représenter la France à la cérémonie d'investiture du nouvel empereur du Japon, aurait profité de sa venue officielle dans l'archipel pour rencontrer l'ex-patron déchu de Renault-Nissan Carlos Ghosn, en octobre dernier

  • AFP17.11.201922:17
    18

    Tombé il y a un an dans les filets des procureurs japonais, l'ex-patron adulé de Nissan Carlos Ghosn martèle qu'il est victime d'une machination fabriquée de toutes pièces, une ligne de défense qui divise les juristes. L'ancien patron tout-puissant de l'alliance Renault-Nissan , dont il a été l'artisan à partir de 1999, a été interpellé le 19 novembre 2018 alors qu'il atterrissait à Tokyo

  • Le Parisien17.11.201915:19
    3

    Ils sont un peu plus d'une vingtaine de parlementaires, et ils souhaitent que Carlos Ghosn soit rapatrié et jugé en France. Ces élus, majoritairement de droite et du centre, ont publié ce dimanche une tribune dans le JDD pour défendre l'ancien patron déchu de Renault-Nissan

  • Boursorama avec Pratique.fr05.11.201909:55
    3

    Depuis novembre 2018, l'affaire Carlos Ghosn forme un feuilleton judiciaire fleuve aux multiples rebondissements médiatiques. Alors que le procès de l'ancien dirigeant de Renault et Nissan est prévu en avril prochain au Japon, ses déboires inspirent en France les bases d'un cadre législatif régissant la domiciliation fiscale des grands patrons hexagonaux

  • Reuters29.10.201906:57
    3

    TOKYO (Reuters) - L'administration fiscale japonaise a établi que l'ancien président de Nissan Carlos Ghosn a utilisé des fonds du constructeur à des fins privées, a rapporté mardi le journal Yomiuri, sans citer ses sources. D'après le journal, l'administration fiscale a établi que l'homme d'affaires franco-libano-brésilien a utilisé des fonds de Nissan pendant plusieurs années pour rémunérer sa soeur pour un travail de consultante fictif et pour effectuer des dons à des universités au Liban

  • Reuters29.10.201904:34
    1

    TOKYO, 29 octobre (Reuters) - L'administration fiscale japonaise a établi que l'ancien président de Nissan 7201.T Carlos Ghosn a utilisé des fonds du constructeur à des fins privées, a rapporté mardi le journal Yomiuri, sans citer ses sources

  • Le Point24.10.201917:19
    1

    Carlos Ghosn n'a rien à se reprocher, c'est au contraire la victime d'une sombre machination pour faire capoter une intégration Renault-Nissan poussée par l'État français. Son arrestation et ses inculpations au Japon sont le résultat d'une discrimination « en raison de sa race, de sa nationalité et de son niveau de vie »

  • AFP24.10.201911:31
    6

    La défense du magnat déchu de l'industrie automobile Carlos Ghosn a demandé jeudi l'annulation des poursuites intentées contre lui au Japon, accusant les procureurs "d'actes illégaux" et de collusion avec son ancien employeur Nissan pour le faire tomber. "Notre principal argument est que cette affaire est montée de toutes pièces", a résumé lors d'une conférence de presse à Tokyo Junichiro Hironaka, l'un des principaux avocats japonais aux côtés de Hiroshi Kawatsu et Takashi Takano

  • AFP24.10.201911:28

    L'affaire Ghosn a révélé plusieurs facettes jusqu'ici méconnues à l'étranger du système juridique japonais, très différent de ceux d'autres pays et qui a parfois choqué. Voici les principaux points de procédure apparus dans ce cas

  • AFP24.10.201911:24
    2

    Dans la requête en nullité des procédures contre Carlos Ghosn au Japon, ses avocats ont de nouveau balayé toutes les accusations qui lui valent des poursuites judiciaires. Voici les principales réponses de sa défense à ces accusations, selon des documents dont l'AFP a obtenu copie jeudi

  • Le Parisien24.10.201907:54

    Il contre-attaque. Carlos Ghosn a annoncé jeudi qu'il demandait l'annulation des poursuites intentées contre lui au Japon, accusant les procureurs « d'actes illégaux » et de collusion avec son ancien employeur Nissan pour le faire tomber

  • Reuters24.10.201907:51
    2

    TOKYO (Reuters) - Les avocats de Carlos Ghosn ont demandé au tribunal du district de Tokyo d'annuler les poursuites visant l'ancien président de Nissan, accusant les procureurs et des représentants du constructeur japonais de collusion dans le but d'"évincer" Ghosn et de l'empêcher de renforcer l'alliance avec Renault. Les conseils de l'architecte de l'alliance Renault-Nissan ont dit jeudi avoir soumis à la cour deux mémoires qui détaillent selon eux les "nombreux et graves manquements commis par les procureurs" et des "faits précis" prouvant l'innocence de leur client

  • Reuters24.10.201906:18

    (Actualisé tout du long avec précisions) TOKYO, 24 octobre (Reuters) - Les avocats de Carlos Ghosn ont demandé au tribunal du district de Tokyo d'annuler les poursuites visant l'ancien président de Nissan 7201.T , accusant les procureurs et des représentants du constructeur japonais de collusion dans le but d'"évincer" Ghosn et de l'empêcher de renforcer l'alliance avec Renault RENA

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer