1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un gang de stakhanovistes du vol de voitures démantelé

Le Point08/12/2017 à 19:10

Munis d'un boîtier électronique connecté à l'ordinateur de bord, les voleurs étaient capables de le faire démarrer sans commettre de dégradation.

Leur mode opératoire, tout en douceur, les rendait quasi insaisissables. Mais la détermination des enquêteurs de la sûreté départementale du Gard, épaulés par les spécialistes du groupe d'intervention régional (GIR) d'Occitanie et des militaires de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), a fini par mettre à mal le juteux business d'un gang de voleurs de voitures.

Selon les premières estimations, près de 80 véhicules ont été dérobés, en l'espace de cinq mois, du côté du Gard et dans plusieurs départements limitrophes par ces voleurs présumés, âgés d'une vingtaine d'années et originaires de quartiers sensibles à Nîmes. Mais les policiers pensent que d'autres équipes disséminées un peu partout en France sévissent encore et qu'elles auraient multiplié les vols selon la technique dite du « mouse jacking ».

Des centaines de clés de démarrage retrouvées

Munis d'un boîtier électronique connecté à l'ordinateur de bord du véhicule visé, destiné à l'origine pour établir le bilan technique, les voleurs étaient capables de le faire démarrer sans commettre de dégradation. Ces stakhanovistes du vol de véhicules ? principalement des Peugeot 308, Renault Clio et Megane RS ? sont soupçonnés d'avoir eu recours aux précieux services d'un garagiste, particulièrement habile, implanté à Marseille.

Ce dernier figure parmi les douze suspects...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer