Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tunisie - Présidentielle : le dimanche de tous les possibles
Le Point15/09/2019 à 09:40

Ce cliché athlétique, musclé à force d'utilisations récurrentes, « jamais une élection n'aura été aussi ouverte », ce cliché-là est d'actualité pour la présidentielle en Tunisie. Ils sont vingt-six sur le bulletin de vote que sept millions et demi d'électeurs pourront cocher entre 8 heures et 18 heures. Vingt-quatre hommes, deux femmes, tous et toutes candidats à Carthage, siège de la présidence de la République. Deux candidats se sont désistés à la dernière minute (Mohsen Marzouk et Slim Riahi) au profit d'Abdelkarim Zbidi, mais les bulletins sont déjà imprimés et distribués. Les bureaux de vote sont répartis dans tout le territoire et à l'étranger : 13 446 au total. Le corps électoral a été convoqué il y a trois mois par décret présidentiel. Ils sont sept millions d'inscrits sur les registres, dont un million cinq cent mille nouveaux depuis les municipales de 2018. Un afflux de nouveaux électeurs qui pourrait changer la physionomie du vote.Lire aussiTunisie ? Présidentielle : carnets de routeLire aussiTunisie : « La démocratie n'est plus analysée comme un principe supérieur commun »Une offre politique très variéeAux grognons de la politique, on répondra que l'offre politique est vaste. Toutes les sensibilités sont représentées. Fini le parti unique de Ben Ali. Presque neuf ans après la révolution, les Tunisiens pourront se prononcer pour un retour à l'ancien régime, une gouvernance technocratique, un État...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer