1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tunisie ? Présidentielle : carnets de route
Le Point15/09/2019 à 15:12

L'engouement pour l'élection présidentielle est réel. Palpable et quantifiable. L'audience des débats télévisés le prouve : 2,5 millions de téléspectateurs. Pour un pays de 11 millions d'habitants, c'est impressionnant. Même certains cafés ont zappé le foot durant les trois soirs des débats. Depuis la mort du président de la République, le calendrier politique s'est accéléré. La campagne officielle pour les législatives débute ce samedi. Le lendemain, ce sera le premier tour de la présidentielle. Et les Tunisiens aiment parler politique, pour dire tout le mal qu'ils pensent de leur gouvernance, pour distribuer des solutions, pour expliquer qu'ils n'iront pas voter, car les promesses de 2014 n'ont pas été tenues. C'est selon.Lire aussi Tunisie : vers un vote antisystèmeUn chantier à l'arrêt, le symbole d'un État en difficultéC'est un chantier. Vertigineux. Une faille béante ouverte à la sortie de Tunis-Ouest qui provoque des embouteillages dantesques. Le chantier date d'avant la révolution. Entamé, arrêté, recommencé, mis sur pause. Le prestataire qui change, les ministres qui se succèdent au rythme de sept en huit ans. Ou huit en sept ans. On passe devant cette veine non irriguée chaque jour, on s'habitue. De nombreux commerces alignés sur cette artère très fréquentée ont dû fermer. Les clients ne venaient plus : embouteillages et absence de stationnements. Ce tramway n'a ni rails ni infrastructures, mais ses wagons sont...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer