1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tunisie : Kaïs Saïed, un nationaliste arabe élu président de la République
Le Point14/10/2019 à 01:28

Un petit appartement en guise de quartier général, son frère Naoufel pour principal contact : Kais Saïed aura gagné Carthage avec peu de moyens apparents. Depuis la rue Ibn Khaldoun, centre de Tunis, voici ce janséniste du droit en route pour le palais présidentiel. Palais qui compte plus de trois cents pièces et une garde présidentielle de 2900 hommes. Ses partisans ? Une jeunesse éduquée à qui on a refusé l'accès à l'ascenseur social. Ce soir, une conférence de presse a dû être organisée dans un hôtel situé à proximité de l'Ambassade de France, au coeur de la capitale. Il faut gérer l'affluence. Avec un score solide, plus de 72,5 % selon les chiffres sortis des urnes de l'Institut Emrhod, 76,9 % selon Sigma Conseil, sa victoire n'est pas une totale surprise. Il n'était plus un outsider depuis des mois. Voire des années.Lire aussi Tunisie : qui est vraiment Kaïs Saïed ?Lire aussi Tunisie : une participation accrue pour une présidentielle à suspenseDans sa ligne de mire : le parlementLe train Saïed n'a jamais changé de direction. Cet apôtre du droit, de la loi et de la constitution, martèle les mêmes idées de journal télévisé en cafés. Sur un ton saccadé, ce qui lui vaut le surnom de « Robocop », droit comme un i, économe de ses émotions, il veut l'application de la loi pour et par le peuple. Il souhaite renverser la pyramide des pouvoirs en défaisant l'Assemblée des représentants du peuple (ARP). Il...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer