1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Transport aérien : « L'écotaxe est un principe d'écologie punitive »
Le Point18/07/2019 à 13:25

La colère est générale dans le secteur aérien. Lors du Conseil de défense écologique, qui s'est tenu le 9 juillet 2019, la ministre des Transports et de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a annoncé la création d'une « écocontribution ». Cette taxe variera de 1,50 euro à 18 euros sur les billets d'avion, pour les vols au départ de la France (sauf vers la Corse et l'outre-mer) et s'appliquera à toutes les compagnies aériennes. D'ici à 2020, elle devrait rapporter à l'État près de 180 millions d'euros par an et servira à financer les infrastructures de transports censées être plus écologiques, notamment dans le ferroviaire et le réseau routier.La mesure est extrêmement pénalisante pour les compagnies françaises telles que Corsair, dont les vols sont tous au départ de la capitale. Pascal de Izaguirre, son président, également membre de la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) réagit pour Le Point sur l'instauration de cette nouvelle taxe sur l'aérien et nous livre par la même occasion sa vision du secteur.Le Point : La nouvelle taxe est destinée à financer des modes de transports concurrents, notamment le transport routier et ferroviaire. Qu'en pensez-vous ? Pascal de Izaguirre : Ma position est très claire sur la question. Cette taxe est un ensemble incohérent à deux niveaux. Premièrement, c'est un non-sens économique. C'est encore une taxe de plus pour notre secteur qui est déjà asphyxié de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer