1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie en guerre, carnet de route : « Va, et meurs ! »
Le Point31/12/2018 à 10:10

Plus de sept ans après le début de la révolution syrienne, les forces gouvernementales ont repris aux rebelles et aux djihadistes près des deux tiers du territoire, dont des axes routiers et la majorité des frontières. Si quelques poches armées résistent encore à Idleb et Deir ez-Zor, dans la zone contrôlée par le régime, l'après-guerre s'organise, le pays soigne, courageusement, ses plaies ouvertes. De Damas à Homs, notre reporter Marine de Tilly raconte ce qu'elle a vu de ce pays en ruine et ses rencontres avec des Syriens épuisés.

En vertu de l'article 40 de la Constitution syrienne, tous les hommes syriens sont astreints au service militaire dès leur 18e année, à l'exception des juifs, des fils uniques et des étudiants, lesquels entrent dans leurs obligations militaires le jour même de l'obtention de leur diplôme. Il n'existe pas d'alternative, et donc aucune possibilité légale de refuser de servir pour objection de conscience. Après leur service militaire, les hommes syriens sont soumis à l'obligation de se tenir à la disposition de l'armée jusqu'à l'âge de 42 ans et doivent se tenir prêts en tant que réservistes.

Depuis 2011 et le déclenchement de la guerre, l'âge du service obligatoire a été rehaussé. Mais, en juillet 2015, Assad admettait lui-même et, pour la première fois, les problèmes d'effectifs auxquels son armée était confrontée. « Il y a un manque...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer