1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Soudan : militaires et chefs de la contestation signent la déclaration constitutionnelle
Le Point04/08/2019 à 14:25

« Les deux parties sont pleinement d'accord sur le document constitutionnel et poursuivent leurs réunions ce soir pour discuter des arrangements techniques en vue de la cérémonie de signature officielle devant le peuple soudanais et en présence de leurs amis en Afrique et dans le monde », avait déclaré la veille l'envoyé de l'Union africaine pour le Soudan Mohamed El-Hacen Lebatt. Après des semaines de violence, d'agitation et d'enlisement, les militaires au pouvoir au Soudan et les meneurs de la contestation ont paraphé ce dimanche 4 août une déclaration constitutionnelle ouvrant la voie au transfert du pouvoir à une nouvelle instance de transition dominée par les civils. En Afrique, rares sont les périodes de transition politique qui aboutissent à des élections libres et transparentes.Lire aussi Soudan : plus que jamais, les jeunes craignent la revanche de l'État profondLire aussi Soudan : un premier pas vers un gouvernement civilLire aussi Soudan : militaires et opposants signent un accord historiqueLa nouvelle instance de transition sera formée le 18 aoûtAutour de la table : Ahmed al-Rabie, un des principaux responsables de la contestation, et Mohammed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire au pouvoir, ont signé la déclaration lors d'une cérémonie durant laquelle étaient présents les médiateurs de l'Union africaine et de l'Éhiopie. Au milieu des drapeaux soudanais, des youyous et des klaxons, des milliers de...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer