1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sicav, FCP : quelles différences ?

Le Revenu19/09/2016 à 10:20

La famille des OPCVM est riche de 3.200 sicav et FCP immatriculés en France et représentant près de 750 milliards d'euros. (© Fotolia)

Savez-vous si vous avez souscrit des sicav (société d’investissement en capital variable) ou des FCP (fonds commun de placement) parmi vos supports d’unités de compte dans votre assurance vie ou sur votre compte-titres ? La première est une société. Le second est un régime de copropriété de valeurs mobilières.

Sans doute n’y faites vous pas attention tant le sujet principal reste l’univers d’investissement de la sicav ou du FCP, des univers ouverts de la même manière aux deux produits. En effet, sicav et FCP portés sur les fonds baptismaux successivement en janvier et juillet 1979 par René Monory, alors ministre des Finances, gèrent des portefeuilles de valeurs mobilières (actions, obligations…), selon les mêmes règles.

Des statuts différents mais les mêmes objectifs

«Les deux supports sont régis par des statuts différents, mais économiquement, ils poursuivent le même objectif», souligne Arthur Clouard-Even, Head of Legal & Compliance de Mandarine Gestion. Ils respectent les mêmes règles de cotation, de diversification des risques, de sécurisation des actifs.

Ces règles ont été fixées par les directives européennes OPCVM (organisations de placement collectif en valeurs mobilière aussi dites UCITS), dont la première mouture date de 1985, et dont l'Autorité des marchés financiers (AMF) surveille de près la mise en œuvre en France.

Finalement, dans

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer