1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites : les pilotes très remontés contre la réforme
Le Point10/10/2019 à 06:30

Au sein de l'association SOS Retraites, on retrouve quatorze professions libérales (avocats, médecins, pilotes de ligne, etc.) unies contre la réforme des retraites initiée par le gouvernement d'Édouard Philippe. Ces activités n'ont guère de points communs sauf de disposer de caisses de retraite autonomes, bien gérées et ne faisant pas appel à l'argent public. Elles sont menacées d'être intégrées au régime universel par la réforme en discussion.Ainsi en est-il de la Caisse de retraite du personnel navigant (CRPN) qui obéit à un régime règlementé (défini par l'État) depuis 1952, mais à gestion privée paritaire salariés-employeurs, cotisant respectivement à hauteur de 36 % et 64 %. La CRPN dispose d'un fabuleux trésor de guerre de 5 milliards d'euros de réserves, dont les produits financiers compensent largement le déficit technique annuel entre le montant des cotisations (476 millions d'euros en 2017) et celui des pensions (598 millions d'euros). Le rapport actifs/pensionnés est de 1,34, des chiffres extraits des comptes de la CRPN, dont la direction ne souhaite pas s'exprimer.PerdantsPlusieurs aspects de la réforme en gestation inquiètent les pilotes de ligne et plus particulièrement le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) majoritaire. « Pour chaque euro cotisé, le même droit à pension pour tous » est le leitmotiv de la réforme. Or le retour d'un euro en pension avec le régime universel demande 18 ans contre 12 ans...

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    10 octobre07:50

    n'importe quoi !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer