Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Retraites: Édouard Philippe ne veut pas du 49.3
information fournie par Le Point12/01/2020 à 12:23

C'était l'un des symboles de la politique de Manuel Valls. À plusieurs reprises, pour la loi Macron et la loi travail, le Premier ministre de l'époque (2014-2016) a eu recours à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution, qui permet de faire adopter une loi sans passer par le vote du Parlement. Une perspective qui ne semble pas attirer Édouard Philippe, alors que la bataille sur la réforme des retraites va bientôt se dérouler dans l'hémicycle, pointe Le Journal du dimanche. L'actuel occupant de Matignon vient de faire un compromis sur la réforme des retraites, actant le retrait « ?provisoire? » de l'âge pivot. Une avancée saluée comme une « ?victoire? » par Laurent Berger, le leader de la CFDT. Mais, alors que la mobilisation continue dans la rue et qu'une nouvelle journée de mobilisation est prévue par plusieurs syndicats pour le 16 janvier, Édouard Philippe a déjà les yeux tournés vers l'Assemblée nationale où le texte sera bientôt étudié. Or, les députés pourraient mener la vie dure au gouvernement pour obtenir d'autres concessions. Lire aussi Réformes : ce qui se mijote pour la suite? Opposition et macronistes de gaucheDeux catégories d'élus sont ainsi observées avec attention. Tout d'abord, les macronistes de gauche, qui ont déjà fait entendre leur voix pour demander l'abandon de l'âge d'équilibre. Mais surtout, c'est du côté de l'opposition que réside le danger. Les communistes, par exemple,...

2 commentaires

  • 12 janvier13:00

    Quand on est incapable d'arriver à un accord il y a très probablement la responsabilité de toutes les parties... Quant à l'utilisation du 49.3, pour le coup la rue serait à feu et à sang...