Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Renault-Nissan : l'alliance reconduite et aménagée pour l'après-Ghosn
information fournie par Le Point12/03/2019 à 10:40

Renault, Nissan et Mitsubishi Motors ont annoncé mardi la création d'un nouveau conseil opérationnel de l'alliance, marquant « ?un nouveau départ? » selon le président du constructeur français, Jean-Dominique Senard, qui va prendre la tête de l'instance, mais renonce à briguer la présidence de Nissan.Manifestement désireux de tourner la page des tensions qui ont miné le partenariat ces derniers mois, M. Senard a assuré qu'il ne briguerait pas ce titre, laissé vacant par l'arrestation de Carlos Ghosn, le 19 novembre à Tokyo pour malversations présumées. Et le volet diplomatique avec les Japonais a été aussitôt mis en avant.« ?Je ne demanderai pas à présider Nissan, je serai candidat au poste de vice-président? », a-t-il déclaré à plusieurs reprises lors d'une conférence de presse au siège de Nissan à Yokohama (banlieue de Tokyo). « ?Vous serez surpris par la rapidité des changements? » qui vont survenir, a-t-il ajouté.À ce stade, on peut se demander lesquels seront perçus par le grand public, car il a rapidement précisé que l'accord dit « ?Rama? » (Restated Alliance Master Agreement), qui définit les rapports entre Renault et Nissan, ne serait pas modifié : « ?Il reste en place tel qu'il est? », a-t-il assuré, réfutant tout problème concernant l'actionnariat.Actionnariat inchangéRenault détient 43 % de Nissan qui en retour possède 15 % de Renault, mais sans droit de vote, une répartition...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire