1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Procédure de destitution contre Trump : le pari risqué des démocrates
Le Point26/09/2019 à 08:25

Elle a fini par céder. Nancy Pelosi, la présidente des démocrates à la Chambre des représentants, a annoncé mardi dans une déclaration historique l'ouverture d'une enquête en vue d'une destitution de Donald Trump, qui a « trahi son serment de président, (leur) sécurité nationale et l'intégrité de (leurs) élections ». « Le président doit être tenu pour responsable de ses actes. Personne n'est au-dessus de la loi. » Un peu avant, dans une conférence, elle avait résumé : « Il a fait du non-respect de la loi une vertu. » Avant d'ajouter : « On ne demande pas à des gouvernements étrangers d'aider lors des élections. »C'est un incroyable revirement pour Nancy Pelosi, qui avait résisté depuis des mois à cette décision, malgré les appels répétés de son aile gauche. L'opinion publique, disait-elle, y est hostile, après les mauvais souvenirs du cirque autour de la procédure visant Bill Clinton avec l'affaire Monica Lewinsky. Tout comme les républicains qui contrôlent le Sénat. Lancer ce type de procédure risque donc de s'avérer ruineux en termes électoraux, surtout pour les élus démocrates vulnérables dans des circonscriptions centristes.Lire aussi Les conversations très peu discrètes de Donald Trump au téléphoneDes pressions sur le Premier ministre ukrainien? ?Mais les nouvelles révélations, ces derniers jours, l'ont fait apparemment changer d'avis. Donald Trump, selon la plainte d'un lanceur d'alerte, a fait...

Lire la suite sur LePoint.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    26 septembre11:48

    Le risque pour les démocrates est de reveiller l'histoire ukrainienne du fils de Joe Biden. Obama/ Biden avaient mencacés l'Ukraine de ne pas donner un milliard de dollards s'ils n'arretaient pas l'enquète sur le fils de Joe qui avait participé a une fraude énorme dans le pays. Ca risque d'être l'arroseur arrosé

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer