Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« On n'atteindra pas les objectifs de l'accord de Paris sans le nucléaire »
Le Point05/11/2019 à 15:31

On se souvient de Laurent Fabius, de Ségolène Royal et d'autres saluant par une volée d'applaudissements l'accord de Paris, signé sous l'égide de la COP21, en 2015. Les pays signataires s'engageaient à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, dont fait partie le CO2, afin de contenir la hausse des températures à 1,5, voire 2 degrés, d'ici à 2100. La fête est un peu finie. Portées par la croissance de l'économie, les émissions de ces gaz, responsables du réchauffement du climat, ont encore augmenté entre 2017 et 2018. Le pétrole, le gaz et le charbon, tous trois des énergies très émettrices de ce gaz, représentent 75 % de la demande en énergie. C'est la plus forte proportion depuis cinq ans. Une situation inquiétante que dénonce Colette Lewiner, conseillère « énergie » auprès du président de Capgemini et créatrice du World Energy Markets Observatory, un rapport annuel qui fait référence dans le secteur de l'énergie. Elle est par ailleurs membre du conseil d'administration d'EDF.Le Point : Les émissions de CO2 au niveau mondial ont augmenté de 2,3 % en 2018. Quatre ans après l'accord de Paris, fêté par tous les signataires comme une grande avancée pour le climat, est-ce déjà un échec? ?Colette Lewiner : C'est vrai, au niveau mondial, on n'a guère de raisons d'être optimiste. L'objectif de l'accord de Paris signé lors de la COP21 sera très difficile à atteindre, sauf s'il y a une rupture franche dans les...

Lire la suite sur LePoint.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lsleleu
    05 novembre23:40

    BEN oui! sans le nucléaire il est pas possible de s'en sortir bien que le nucléaire comporte des risques !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer