1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Migrants: L'attitude italienne conduit à une "impasse", estime Philippe
Reuters26/08/2018 à 11:42

MIGRANTS: L'ATTITUDE ITALIENNE CONDUIT À UNE "IMPASSE", ESTIME PHILIPPE

PARIS (Reuters) - L'attitude actuelle des autorités italiennes dans le dossier migratoire conduit à "une impasse", estime le Premier ministre Edouard Philippe dans une interview au Journal du Dimanche, déplorant les "attaques injustes" de Rome contre Paris.

" Une telle posture politique conduit à une impasse", déclare le chef du gouvernement français dans cet entretien. "La France et l'Italie sont des amies, elles ne trouveront pas de réponses aux questions communes qui leur sont posées sans coopération et sans le respect des engagements européens qu'ils ont pris - cela vaut d'ailleurs aussi pour le déficit budgétaire."

"En juin, l'Italie a approuvé des décisions prises à l'unanimité par le Conseil européen pour définir des solutions face à la crise migratoire", ajoute-t-il. "Nous devons travailler pour que ces engagements puissent être tenus. "

Le vice-président du Conseil italien et leader du mouvement Cinq étoiles, Luigi di Maio, et le ministre de l'Intérieur et chef de file de la Ligue (extrême-droite) Matteo Salvini, ont menacé vendredi de réduire la contribution italienne au budget européen tant que la question migratoire ne serait pas résolue.

Les tensions entre l'Italie et ses partenaires européens se sont accrues depuis l'arrivée au pouvoir début juin à Rome de la coalition formée par la Ligue et les contestataires du Mouvement 5 Etoiles. Matteo Salvini a affirmé à plusieurs reprises que l'Italie, où plus de 650.000 migrants ont débarqué depuis 2014, "ne serait plus le camp de réfugiés de l'Europe".

(Marine Pennetier, édité par Emmanuel Jarry)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    26 août13:12

    Ils sont déjà éduqués et leur expérience est telle qu'ils vont nous expliquer l'économie réelle de marché...

    Signaler un abus

  • mqsd
    26 août13:01

    tant mieux stop a l'immigration

    Signaler un abus

  • md24750
    26 août12:52

    VIVE LE RAP :Retour Au Pays

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer