1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron appelle Israël à faire un geste sur les colonies
Reuters10/12/2017 à 17:28

MACRON APPELLE ISRAËL À FAIRE UN GESTE SUR LES COLONIES

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a appelé dimanche Israël à faire des "gestes courageux" pour sortir de l'impasse les négociations de paix avec les Palestiniens et critiqué à nouveau la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu.

Le président français, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a dans le même temps condamné les tirs de roquette qui ont visé Israël en provenance de la bande de Gaza en réaction à la décision du président Donald Trump.

"Tout ce qui menace la sécurité d'Israël et des Israéliens est condamné par la France avec beaucoup de fermeté et de clarté", a-t-il dit.

S'agissant de l'initiative américaine, il a répété qu'elle était, aux yeux de la France, "contraire au droit international et dangereuse pour la paix".

"La France demeure convaincue que la seule solution (...) est de permettre l'établissement de deux Etats vivant côte à côte en paix et que cela peut émerger par la négociation", a indiqué Emmanuel Macron.

"J'ai invité le Premier ministre à mener des gestes courageux envers les Palestiniens pour sortir de l'impasse actuelle", a-t-il ajouté, en évoquant notamment un gel de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés par Israël.

Benyamin Netanyahu a déclaré de son côté que la paix pourra progresser si les Palestiniens reconnaissent la "réalité" de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Si le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas veut la paix, "qu'il vienne s'asseoir et qu'il vienne négocier avec Israël", a-t-il dit.

(Marine Pennetier, édité par Yann Le Guernigou)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    11 décembre05:49

    Encore un homme politique qui ménage tout le monde pour faire plaisir à tout le monde (sauf aux français qu'il insulte régulièrement et méprise - paradoxe !) sans faire avancer le schmilblick, au contraire en maintenant le statu quo. On peut dire ce qu'on veut de Trump mais lui il a pris une décision, l'avenir nous dira s'il avait raison. En tout cas depuis, je remarque que les dirigeants hier frileux essaient maintenant d'occuper le terrain.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer