1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français réclament, sans surprise, des baisses d'impôts
Le Point09/04/2019 à 06:05

Le président de la République va devoir dire quels enseignements il tire du grand débat qu'il a voulu. 

Qu'ont dit les Français pendant ces mois de grand débat ? Les restitutions mises en ligne lundi 8 avril, à partir des réponses des 1,5 million de participants, permettent d'y voir plus clair notamment sur la question de la fiscalité et des dépenses publiques, un des quatre grands thèmes identifiés par le président de la République.Notons que les réponses varient quelque peu en fonction du mode de participation. Un tiers ont participé via la plateforme en ligne, un autre tiers via les 10 000 réunions locales et un dernier tiers via les cahiers de doléances mis en place dans les communes ou des courriers libres.Globalement, un consensus se dégage sans surprise en faveur d'une baisse des impôts et des taxes. Elle est citée par 40 % des contributions individuelles libres. Les répondants réclament essentiellement une diminution de la CSG pour ceux qui ont subi son augmentation en 2018, ainsi qu'une diminution de la TVA, notamment sur les produits de première nécessité. Certains produits alimentaires bénéficient pourtant déjà d'un taux réduit à 5,5 %... Cette demande de baisse de la TVA revient également dans les réponses aux questionnaires en ligne (à hauteur de 18 %) au côté de la baisse de l'impôt sur le revenu (17,5 %). Et tant pis si rien ne garantit que la diminution de la TVA ne soit pas récupérée par les entreprises sous forme de marge. Le conseil des prélèvements obligatoires a également montré que ces baisses, en supposant...

Lire la suite sur Le Point.fr

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lorifer
    09 avril09:41

    d'économiser, et on remet le couvert au sénat. Coût d'un sénateur à l'année 1 200 000 X X = ?Perso je pense que 100 sénateurs sont largement suffisant , ils sont 348 - 100 = 248 x 1 200 000 = 297 000 000 + 530 000 000 = 827 000 000 d'économie..

    Signaler un abus

  • lorifer
    09 avril09:37

    47 députés suffisent pour faire passer des loi à l'assemblée. 577- 47 = 530 X 1 000 000 (coût d'un député à l'année ) = 530 000 000 Millions

    Signaler un abus

  • Eboracum
    09 avril08:50

    Mais ici qui a lu de Philippe Pascot : PILLEURS D ETAT ??? Y a tout dedans ... là y a des économies a faire .... avant de parler de l ISF ....

    Signaler un abus

  • Eboracum
    09 avril08:49

    Pardon d augmenter sur certains zélus ? oui , les frais de représentation , et certaines allocs que le smicard ne touche pas et qui lui se lève pour aller au chagrin ....

    Signaler un abus

  • Eboracum
    09 avril08:47

    la 1 ere incohérence : 10% des ménages LES + RICHES payent 40% de l impot sur le revenu ...vous voulez qu on leur baisse ? 20 % des tranches moyennes élevées paient 30% de l impot sur IR .... vous voulez aussi leur baisser ? Donc tout le monde doit payer (ce qui serait logique , même ne serait ce que 20€) Par contre D AUGMENTER L IR sur certa

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer