Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le Maire et Darmanin menacés de mort
information fournie par Le Point11/09/2019 à 06:10

Après les nombreuses dégradations de permanences parlementaires de députés La République en marche, c'est un nouveau cas qui vient souligner encore un peu plus le climat de violence qui s'abat sur les responsables politiques du pays. Et il touche, cette fois-ci, deux membres du gouvernement. Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, et celui de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont reçu à Bercy une lettre de menace de mort manuscrite, que Le Point a pu consulter, sur laquelle étaient scotchées trois balles de revolver. « C'est du 9 mm., mais sur place, ce sera du 11.43 », peut-on lire sur la missive.Pour l'un comme pour l'autre, ce n'est pas une première. L'équipe de Bruno Le Maire confie que l'ex-membre des Républicains a vu, au mois d'août, deux lettres de menaces lui être destinées. Une reçue à la gendarmerie de Bayonne avant le « G7 Finances », le 19 août 2019, sur laquelle était écrit, en lettres capitales manuscrites au feutre noir : « La maison de Bruno Le Maire va être pulvérisée pendant le G7 [prévoir un périmètre de sécurité] à Saint-Pée-sur-Nivelle. » Ainsi qu'une deuxième, elle aussi avant le G7, envoyée directement au domicile du ministre. Il avait, en outre, dû subir le même genre de menaces après avoir quitté la campagne de François Fillon en 2017.Bruno Le Maire portera plainte dans les jours qui viennent, comme il l'avait fait après avoir eu connaissance des deux...

0 commentaire