1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat néerlandais en partie responsable du massacre de Srebrenica
Reuters19/07/2019 à 14:38

L'ETAT NÉERLANDAIS EN PARTIE RESPONSABLE DU MASSACRE DE SREBRENICA

LA HAYE (Reuters) - La Cour suprême des Pays-Bas a jugé vendredi d'Etat néerlandais en partie responsable du massacre par les forces serbes de 350 musulmans de Bosnie en juillet 1995 à Srebrenica, confirmant ainsi un précédent jugement rendu en 2017.

Elle a cependant ramené la responsabilité de l'Etat néerlandais à 10% des dommages subis par les familles des victimes, contre 30% en 2017.

Environ 8.000 musulmans, des hommes et des adolescents qui se trouvaient dans la région de Srebrenica, avaient été emmenés par les Serbes et exécutés sommairement.

Parmi eux, 350 s'étaient réfugiés dans une base de casques bleus néerlandais d'où ils avaient été renvoyés.

La Cour suprême a jugé que ces hommes auraient dû être autorisés à rester dans la base de l'Onu, sachant qu'ils risquaient la mort s'ils en étaient chassés.

Le ministère néerlandais de la Défense a déclaré qu'il acceptait le jugement de la Cour, ainsi que l'évaluation des dommages.

Le montant de ces dommages n'est pas spécifié mais dans une affaire précédente l'Etat néerlandais a versé plusieurs dizaines de milliers d'euros à des survivants.

(Stephanie van den Berg et Bart Meijer; Guy Kerivel pour le service français)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • F0710107
    19 juillet15:01

    la reconnaissance de la responsabilité est déjà un acte essentiel en soi pour faire son deuil !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer