Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Afrique au G7 : « Le Sahel attend plus d'actions, pas des discours »
Le Point26/08/2019 à 12:12

Journée noire pour le Burkina Faso. Lundi 19 août, une attaque « menée par des groupes armés terroristes » contre la caserne de Koutougou a fait vingt-quatre morts, sept blessés et cinq disparus, selon l'état-major général des armées. Cette « attaque d'envergure » est la plus meurtrière qu'ait connue le pays depuis 2016 et touche toute la région du Sahel. Une situation qui sera cette année au programme des discussions du G7, à Biarritz. Roch Kaboré, président du Burkina Faso, le Sénégalais Macky Sall, le chef d'État égyptien Abdel Fattah al-Sissi, mais aussi le président rwandais Paul Kagamé participeront aux réunions programmées du 24 au 26 août. Le dirigeant sud-africain Cyril Ramaphosa fait également le déplacement, en tant que partenaire engagé dans la protection de la planète et la transformation numérique.Une première, dont l'objectif est de « rehausser l'engagement international au Sahel, peut-on lire sur le site de l'Élysée. Celui-ci visera au renforcement de l'appui aux forces de sécurité des États de la région et se doublera d'une mobilisation pour le développement, dans le cadre de l'Alliance Sahel que l'ensemble des dirigeants du G7 seront invités à rejoindre ». Voulue par Emmanuel Macron, la participation des acteurs africains est donc cette année une réalité. Coup de com diplomatique ou véritable engagement ? Bakary Sambe, directeur de Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies et...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer